Camerounactuel

Covid-19 : le délégué à la santé du Nord-Ouest contrôle plus de 3.000 voyageurs à l’entrée de Bamenda

Le Dr Kingsley Che Nsoh, délégué régional de la santé publique pour la région du Nord-Ouest du Cameroun, a mené le samedi 21 mars 2020, avec une équipe de médecins, une campagne pour contrôler les voyageurs entrant dans la région, alors que le pays lutte contre la nouvelle épidémie de coronavirus.

Bien que la Région du Nord-Ouest n’ait enregistré aucun cas connu de Covid-19, l’exercice de dépistage de samedi à Matazem, à Santa, porte d’entrée de la région, visait à repousser le virus et à sensibiliser les voyageurs.

Selon le Dr Che Nsoh, « mieux vaut prévenir que guérir ». Cela pourrait bien expliquer le fait que dès 4 heures du matin, l’équipe de santé était à Matazem pour dépister et sensibiliser systématiquement les voyageurs.

« Les cas connus sont à Bafoussam, Douala et Yaoundé. Aujourd’hui, nous avons quitté nos maisons à 4 heures du matin et sommes venus ici au péage de Matazem parce que nous savons que plus de 1 000 personnes passent ici chaque jour à Bamenda et que c’est le principal point d’entrée. L’objectif de notre exercice d’aujourd’hui est tout d’abord la sensibilisation. Nous voulons que les gens connaissent toutes les mesures de l’OMS qu’ils sont censés respecter pour ne pas être infectés par le Coronavirus ou le transmettre à d’autres personnes », a fait savoir le Dr Kingsley.

Aucun cas suspect

« La deuxième chose, c’est que nous voulons rechercher les facteurs de risque. Nous les soumettons donc à un test de température. Et nous leur posons des questions pour savoir s’ils viennent de l’étranger, car nous savons qu’il y a de nombreux cas à l’étranger. Et nous voulons aussi savoir s’ils ont été en contact étroit avec l’un des cas confirmés à Yaoundé, Douala ou Bafoussam. Jusqu’à présent, nous avons été en mesure de contrôler 3 100 personnes. Heureusement, nous n’avons pas encore réussi à obtenir un cas suspect. Si nous l’avions fait, nous aurions porté le cas à l’hôpital régional et mis les autres passagers en quarantaine. Nous allons poursuivre cet exercice quotidiennement, matin et soir, pendant 14 jours renouvelables », a-t-il ajouté.

Le Dr Kingsley Che Nsoh et son équipe sensibilient aux mesures gouvernementales et à la nécessité de se laver les mains avec du savon et de l’eau courante propre. « Nous sommes sûrs qu’ils seront notre porte-parole lorsqu’ils se rendront dans les différentes départements. Nous leur avons dit d’éviter les endroits bondés ».

Le Cameroun compte à ce jour 40 cas connus du nouveau coronavirus. Le gouvernement a donc intensifié les mesures visant à contenir l’épidémie de COVID-19, notamment en fermant ses frontières, ses écoles et en limitant les rassemblements de plus de 50 personnes, entre autres restrictions, pour une période de 15 jours renouvelable.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles