Camerounactuel

Coronavirus : sept (07) mesures pour sauver l’année scolaire en cours au Cameroun

L’épidémie de covid19 n’est pas des restes sur le territoire Camerounais qui par le truchement de sa plus haute hiérarchie a édicté une série de 13 mesures le 14 mars 2020 prolongées plutard en 20 mesures ultimes et essentielles dans le but de faire bloc à ce fléau.

Ces mesures ont ainsi touché tout domaine de la vie intérieure du pays en particulier l’éducation nationale au crépuscule des examens de fin d’année marquant la récolte de la graine intellectuelle du pays du fait que l’une de ces mesures stipulait la fermeture de toute institution à caractère formative ou d’apprentissage.

Cependant une lueur d’espoir scintille à l’horizon signalant un retour probable des élèves , étudiants à leur activité favori ce qui suscite un saut de l’esprit sur le comment gérer les fins d’années dans les passages dans les classes intermédiaires , la programmation des examens officiels et leurs gestion de façon efficiente et efficace si l’on se limite au primaire et secondaire. Les débuts de réflexion ou les pistes de réflexion sont ainsi proposées à qui de droit sous formes de mesures suivantes :

1) Pour chaque épreuve type examen, communiquer au public les chapitres concernés ceci dans le but de faire des rattrapages utiles dans les programmes et des révisions ciblées aussi de réduire le temps avant des échéances des examens.

2) Donner trois semaines aux enseignants

3) Mettre dans les conditions les plus favorables les enseignants pour que la correction de chaque examen dure au plus une semaine

4) Rendre les délibérations et proclamation des résultats des examens OBC régionales au moins pour cette année dans le but de réduire les lenteurs administratives et les voyages risqués des copies des candidats.

5) Donner un délai d’une semaine maximum pour la délibération de chaque examen officiel ceci en accompagnant des mesures favorables le traitement des acteurs.

6) Réglementer le passage des classes intermédiaires au simple jugement des notes des deux premiers trimestres avec délibérations sur très haute surveillance des délégations départementales ceci dans le but de ne pas plomber les élèves des classes intermédiaires qui ont perdu la notion des révisions avec le confinement et aussi de mieux se concentrer sur les examens officiels.

7) Ordonner la composition sur feuille des épreuves sportives ceci dans le but de conserver les énergies, éviter les attroupements, gagner en temps dans la programmation des examens officiels.

Telles sont nos modestes propositions pour ne pas perdre totalement l’année scolaire en cours.

Tia Tanekou Romaric Chercheur en didactique des enseignements, Enseignant au Lycée Bilingue de la Ferme Suisse à Edea.

Source: la nouvelle expression

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi