Camerounactuel

Coronavirus : le Cameroun passe la barre des 1.000 cas

Le nombre de cas confirmés de COVID-19 au Cameroun est passé à 1.016, selon les statistiques en temps réel mises à jour samedi par le Centre africain de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique).

Les autorités sanitaires camerounaises, qui ont cessé d’informer le public sur le nombre total d’infections depuis une semaine, ont déclaré vendredi soir que 22 personnes étaient décédées des suites de COVID-19, alors qu’on comptait 177 cas guéris.

A ce jour, selon les autorités sanitaires camerounaises, sept régions sur dix du pays ont signalé des cas de COVID-19, dont plus de la moitié ont été détectés dans la région centrale où se trouve la capitale Yaoundé. Plus de 20 professionnels de santé ont contracté le virus depuis le début de la pandémie au Cameroun le 6 mars.

Jeudi dernier, le gouvernement camerounais a lancé une campagne de désinfection des espaces publics à l’échelle nationale. Le gouvernement a également annoncé la prolongation de 15 jours supplémentaires de distanciation sociale nationale.

Le même jour, le Premier ministre camerounais Joseph Dion Ngute a déclaré que les écoles devraient rouvrir dans le pays à la date indicative du 1er juin « en fonction de l’évolution de la pandémie ».

« Les actions qui sont menées dans différents domaines pour limiter la propagation de ce virus dans notre pays, produisent déjà des résultats encourageants et méritent d’être intensifiées sur le terrain, jusqu’à l’éradication de cette pandémie », a déclaré M. Ngute.

Le Cameroun est actuellement le deuxième pays d’Afrique sub-saharienne le plus touché par le coronavirus après l’Afrique du Sud, qui compte 2.783 cas, selon le dernier bilan du CDC Afrique.

Le Cameroun a signalé sa première infection le 6 mars, un cas importé d’Europe. Depuis le 18 mars, le pays d’Afrique centrale a fermé ses frontières et appliqué une distanciation sociale stricte pour ralentir la propagation du coronavirus.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles