Camerounactuel

Comment le Puy du Fou falsifie la Révolution

Florian Besson est un spécialiste de l’Orient des croisades et de la société seigneuriale médiévale. Il travaille également sur les réécritures du Moyen Âge dans la littérature contemporaine, notamment dans le fantastique.
Pauline Ducret enseigne l’histoire de la Rome antique à l’Université de La Réunion. Elle travaille sur les représentations contemporaines de l’Antiquité, notamment dans la bande dessinée, les séries et le cinéma.
Guillaume Lancereau enseigne l’histoire contemporaine à Sciences Po Toulouse. Historien de la Révolution française et de son historiographie, il co-anime Échos des Lumières, un blog d’histoire du XVIIIe sièclee siècle.
Mathilde Larrère est un spécialiste des mouvements révolutionnaires et du maintien de l’ordre en France au XIXe siècle.e siècle. Membre de la Commission d’histoire de la ville de Paris, elle est maître de conférences à l’Université Paris-Est Marne-la-Vallée.

Pendant trois jours, deux historiens et deux historiennes ont visité le Puy du Fou, mettant au jour les falsifications opérées derrière les clinquants des spectacles. Leur enquête de terrain révèle ainsi l’orientation anti-républicaine, contre-révolutionnaire et pro-chrétienne qui, en filigrane, accompagne les productions. Cette orientation, tout comme le soutien de Philippe de Villiers à Éric Zemmour, n’empêche pas le succès d’audience, et même les tentatives de réplique du parc dans d’autres pays. Elle serait en fait le fer de lance idéologique de l’offensive réactionnaire contre les mémoires. Rencontre avec trois des auteurs de l’enquête « Le Puy du faux ».

En quoi le rapport du Parc du Puy du Fou au passé pose-t-il problème ?

Florian Besson Principalement parce qu’elle repose sur une falsification fondée sur une lecture contre-révolutionnaire de l’histoire. Cette lecture a déjà été critiquée par d’autres historiens qui ont visité le parc avant nous, comme Michel Vovelle et Jean-Clément Martin. On se souvient aussi que Philippe de Villiers avait, dès la création du parc vendéen, fait de la contre-révolution son cheval de bataille. Pourtant, tout découle de ce parti pris contre-révolutionnaire. C’est de ce noyau central que rayonnent les aspects anti-laïcs et anti-républicains des spectacles du Puy du Fou.

Quelle vision de l’histoire de France est véhiculée ici ?

Pauline Ducret Tous les spectacles reposent sur une trame narrative commune, celle d’une communauté villageoise locale qui vit dans la bonne humeur, aux côtés d’une aristocratie bienveillante. L’événement perturbateur vient de l’étranger, qu’il soit romain, viking, voire républicain et parisien en période révolutionnaire. Le but est de montrer que le Puy du Fou est le cœur de la France, le réceptacle de l’histoire de France, qu’il montre la France éternelle, magnifique et chrétienne, face aux différentes attaques, comme un…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi