Camerounactuel

Comment la disposition des rétroviseurs de la voiture peut accroître les risques de vol ?

Vous êtes-vous déjà demandé comment les voleurs ciblaient les voitures à voler ou à dévaliser ? Vous n’êtes certainement pas le seul. En 2022, les vols de voitures sont repartis à la hausse en France après une décennie de baisse régulière. Et avec une fréquence d’un vol toutes les 5 minutes, selon le baromètre SRA (sécurité et réparation automobile), l’on est tout à fait en droit de se faire du souci pour son véhicule et d’avoir peur de se le faire subtiliser. Mais grâce à une information divulguée par le média britannique, The Telegraph, nous en savons un peu plus sur les éléments qui motivent les malfaiteurs à s’attaquer à certaines voitures plutôt qu’à d’autres. Vous serez probablement surpris d’apprendre que vos rétroviseurs extérieurs y jouent un rôle, pour le moins inattendu.

L’information a été recueillie auprès de voleurs de voitures condamnés au Royaume-Uni. Depuis leur lieu de détention, certains d’entre eux ont révélé un indice significatif qui leur permettait de cibler rapidement des voitures stationnées dans la rue, avec la certitude de pouvoir les dérober ou de s’emparer des objets de valeur présents à l’intérieur. Tout repose, selon eux, sur la position des rétroviseurs extérieurs.

Cela peut paraître surprenant mais l’information est prise très au sérieux au Royaume-Uni, à tel point que les services de police, les assurances automobiles et les universités britanniques ont mis en garde les conducteurs contre une attitude, qualifiée de « paresseuse » par les voleurs eux-mêmes, qui leur permettrait d’identifier les « bons véhicules » à cibler. Et si vous disposez d’un véhicule de modèle récent, cette information vous concerne en premier. De quoi s’agit-il ?

Les rétroviseurs extérieurs déployés peuvent être un « feu vert » pour les voleurs

Beaucoup de conducteurs l’ignorent peut-être, mais les rétroviseurs extérieurs déployés sur certaines voitures, quand elles sont stationnées, indiquent aux voleurs qu’elles sont probablement déverrouillées et donc accessibles. En effet, sur une bonne partie des modèles récents, les rétroviseurs extérieurs électriques se rabattent automatiquement lorsque le véhicule est immobilisé et verrouillé.

Les voleurs s’appuient donc sur cette caractéristique pour identifier leurs cibles. C’est ce qui ressort d’un entretien entre le Dr Keith Floyd, ancien inspecteur en chef de la police et criminologue à l’Université de Huddersfield, et des délinquants spécialisés dans le vol de voitures qu’il a interrogé en prison.

Cité par nos confrères du média The Telegraph, dans un article paru en août dernier, il a alerté sur le risque qu’encourent les automobilistes en ne prêtant pas attention à ce qui pourrait leur sembler n’être qu’un détail : « Avec de nombreuses voitures modernes de nos jours, les rétroviseurs de porte ouverts équivalent dans l’esprit du voleur à une porte ouverte parce que, par défaut, beaucoup sont réglés ou peuvent être modifiés par logiciel pour se refermer lorsque la voiture est verrouillée, comme une confirmation de serrure. C’est aussi simple que cela. Les rétroviseurs ouverts peuvent être un feu vert au vol », a-t-il déclaré.

Vol de voiture

Vol de voiture. Source : spm

Rétroviseurs extérieurs ouverts, une invitation à entrer sans effraction

Si l’on se fie aux révélations rapportées par le Dr Keith Floyd, la négligence de certains automobilistes serait à la base de l’explosion des vols de voitures. En effet, si les voleurs devaient auparavant tirer les poignées de portes des voitures stationnées pour repérer celles dont les portières n’étaient pas condamnées, aujourd’hui, un simple coup d’œil à distance leur permet d’identifier des véhicules potentiellement accessibles et qu’ils peuvent dérober sans risquer de déclencher une alarme ou d’éveiller les soupçons des passants.

En somme, du pain bénit pour ces indélicats qui n’ont qu’à ouvrir la portière, s’installer dans l’habitacle et perpétrer leur forfait en toute tranquillité. Mais pour le propriétaire, la peine peut être double. En effet, s’il est relativement plus facile de prouver un car-jacking (vol de voiture accompagné de menaces ou de violence sur le conducteur) pour se faire indemniser par son assureur automobile, c’est une tout autre histoire dans les cas où les vols sont commis sans effraction.

Nombreuses sont les compagnies d’assurance auto qui demandent des preuves de vandalisme avant toute indemnisation. Et en l’absence d’une effraction caractérisée, elles peuvent conclure à une imprudence ou une négligence de la part de l’automobiliste, lui imputer la responsabilité du vol et refuser tout dédommagement, surtout si cela est mentionné noir sur blanc dans son contrat d’assurance. D’ailleurs, n’hésitez pas à jeter un coup d’œil au vôtre, en prêtant une attention particulière aux petites indications en bas de page.

En cas de vol sans effraction

En cas de vol sans effraction, il est parfois difficile d’obtenir une indemnisation de l’assureur. Source : spm

Rétroviseurs extérieurs, verrouillage des portières : ces petits gestes qui peuvent réduire les risques de vol

Réagissant aux propos rapportés par le Dr Keith Floyd, la responsable britannique du Conseil national des chefs de police sur la criminalité automobile, Jenny Sims, n’a pas manqué de rappeler quelques gestes simples mais efficaces pour réduire les risques de vol de voiture : « Verrouiller votre véhicule, même lorsque vous faites le plein ou que vous êtes garé sur votre route, réduit considérablement la possibilité qu’il soit ciblé par un voleur opportuniste. Même si vous avez verrouillé votre véhicule, vérifiez que vous n’avez pas laissé les fenêtres ou le toit ouvrant ouverts », a-t-elle recommandé.

Poursuivant, elle a par ailleurs souligné que « les véhicules d’aujourd’hui sont généralement plus difficiles à voler que jamais, à moins que le voleur ne puisse accéder à votre clé ou à votre télécommande pour les cloner.» Abondant dans le même sens, Jack Cousens, responsable de la politique routière à l’AA, (The Automobile Association, une compagnie britannique d’assurance automobile) a insisté sur la responsabilité des automobilistes :

« Comme si cela ne suffisait pas, les conducteurs se contentent souvent d’appuyer sur les boutons de la télécommande et de faire confiance aux ondes que leur voiture a été verrouillée. Cependant, les voleurs ont maintenant mis la main sur la technologie de blocage du signal leur permettant d’intercepter la demande de la clé, ce qui signifie que les conducteurs s’éloignent sans le savoir en laissant la voiture déverrouillée. » Pour lui, « attendre cinq secondes supplémentaires pour vérifier les rétroviseurs et la poignée est tout ce qui est nécessaire pour s’assurer que la voiture est verrouillée avant de partir. »

Une négligence peut accroître le risque de vol d’une voiture

Une négligence peut accroître le risque de vol d’une voiture. Source : spm

Comme nous venons de le voir, tous les cas de vols ne sont pas systématiquement couverts par votre assureur automobile. En cas de négligence, votre responsabilité peut être engagée. L’alerte venue du Royaume-Uni est donc à prendre en considération car s’il est vrai que le risque zéro n’existe pas, quelques précautions supplémentaires peuvent faire toute la différence.

Santé Plus Mag

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien