Camerounactuel

Charter Qatar 2022 : Samuel Eto’o éventre une escroquerie à ciel ouvert

Grâce à ses contacts sur place à Doha et des recherches par lui menées, le président de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) a évité que les Ets Elizrah Trading Sari ne se fassent embarquer dans une affaire foireuse de charters organisée par les Ets Touch’A tout d’Alain Frédéric Nono.

En route pour le Qatar ! A peine les poulains de Rigobert Song qualifiés pour le Mondial 2022, que de multiples initiatives pour la mobilisation des supporters camerounais désireux d’aller vivre l’événement et soutenir les Lions indomptables au Qatar ont été dévoilées. L’engouement des promoteurs d’établissements de loisirs pour la mobilisation ira crescendo à la veille de la première rencontre des Lions indomptables face à la Suisse. Pour la plupart, le package ainsi proposés aux fans se décline en deux offres aux options single et couple.

Il s’agit du Pack One pour assister à un match des quintuples champions d’Afrique et du Pack trio pour vivre en direct les trois rencontres du Cameroun au premier tour. Touch’A Tout, une start-up camerounaise propose, en partenariat avec Qatar Airways, un chater pour ce pays des Emirats-Arabes unies comment aller supporter les Lions Indomptables.

Avec son concept Mboa Go To Doha, sieur Nono propose également des offres variées et attractives. Pour y parvenir Touch A Tout sollicite les services d’Elizrah trading Sari, un partenaire fiable ayant une bonne connaissance du terrain. A cet effet, – un contrat de non contournement et de confidentialité » est établit entre ces deux entités basées à Douala, la capitale économique. La présente convention de non contournement et de confidentialité Cncc entre les deux parties, et donc le Messager a pu s’en procurer une copie est conclue le 26 juin 2022. Lesquelles souhaitent entre elles une relation protégeant leurs intérêts pour un bénéfice mutuel.

Aussi souhaitent-elles par ailleurs préserver avec effet immédiat le caractère confidentiel de toutes les informations, les contrats et les détails relatifs à un projet de transaction entre eux. Last but not the least, « chaque partie désire assurer ta confidentialité de ses ressources et informations sur le long terme ainsi que le non-contournement intentionnel de ses transactions commerciales »

Rémunération à problème

Touch’A Tout qui envisage un partenariat (être transporteur officiel des supporters des Lions Indomptables du Cameroun) avec ta Fécafoot confie donc la mission à Elizrah Trading Sari. En contrepartie, Touch’A Touch mettra gratuitement à ta disposition de ta Fécafoot, 70 (soixante- dix) places dans te B787-800 du charter Mboa go to Doha de Qatar Airways qui par tira de Yaoundé Nsimalen le 22 novembre 2022. Pour sa part, Elizrah trading Sari sera rémunéré de 2 (deux) places (match club Holiday Premium) suivant un tarifaire préalablement établit et dont le Messager a pu en obtenir copie.

Selon le contrat, il y est inscrit que « la rémunération de Elizrah tradind Sari sera actée J0 jours après signature du contrat avec la Fécafoot, les modes de paiement ayant été préalablement établis. Mais qu’est ce qui n’a pas finalement marché ? Pourquoi les deux places qui avaient été convenues pour le voyage au Qatar pour les sociétés Elizrah Trading Sari et les 70 autres destinées a la Fécafoot n’ont pas été gracieusement mises à leur disposition ?

Pourquoi le contrat avec la Fécafoot n’a finalement pas été signé ? Des questionnements et pas des moindres. Après recoupements, il ressort que la rencontre entre Samuel Eto’o et l’équipe des Ets Touch’A Touch conduite par sieur Nono Frédéric Alain a bel et bien eu lieu. « Au cours de ladite rencontre le président directeur général a déclaré que des Ets Touch’A

Tout avaient reçu mandat de Qatar Airways pour faire le monitoring des charters à lf occasion de la Fi fa Qatar 2022 pour une participation efficiente des supporters camerounais à cette prestigieuse compétition-, affirme une source à la fédération camerounaise de football. Qui poursuit que des vérifications et recherches faites par Samuel Eto’o himself au Qatar et même auprès de Qatar Airways ont révélé de grosses curiosités mettant en doute le prétendu mandat de Qatar Àiways. Aussi surprenant que cela puisse paraître, des doutes ont d’ailleurs plané sur l’authenticité du document dûment portant l’estampille d’un prétendu représentant de ladite compagnie. Au final, l’affaire sent le roussie.

Immédiatement le président de la fédération a saisi la directrice générale des Ets Elizrah Trading Sari pour l’en informer de la situation, N’eût été la diligence de Samuel Eto’o, cette société se serait embarquée dans une affaire foireuse cousue de fil blanc et montée de toutes pièces qui continue de défrayer la chronique… – Estime ladite source. A qui les faits finissent finalement par donner raison. Tant les nouvelles en provenance de Doha donnent du tournis. Sur le réseau social facebook, des plaintes et recriminations fusent. Certains internautes victimes de cette grosse mafia promettant rageusement de poursuivre l’organisateur du charter en justice.

Désarroi et désolation

A en croire une source du Messager, l on a frôlé le chaos à Doha. Plusieurs délégations y seraient dans le désarroi et la désolation. « On a pris 2.1 millions Fcfa à une centaine de Camerounais dont une député, des personnels orange Cameroon et du ministère des sports et autres privés.

Parti d’une offre tous frais inclus, notamment vol direct par Qatar Airways à 1.2 million en Business Class, Hébergement, transfert de {‘aéroport vers la résidence visites touristiques à 500.000 frs pour toute la durée du séjour et 150.000 frs pour le billet du stade et la carte Haya. Les souscripteurs à cette offre n’ont plus que leurs yeux pour pleurer Une cinquantaine d’entre eux nont même pas voyages alors qu’ils ont payé cash 2.1 millions.

Ceux qui ont voyagé, l’ont fait en classe économique par Ethiopian Airlines, une fois sur place à Doha, pas de moyen de transport à l’aéroport, chacun a dû régler ses frais de taxi de l’aéroport vers la « Residence » Quant à la fameuse résidence, il s’agit des logements pour les travailleurs étrangers, dans lesquels tes gens vivent 4, 6, 8 voire 10 par chambre. Face à tout ceci, ceux qui le pouvaient, se sont relogés ailleurs et à prix d’or -, se plaignent les sources du Messager.

Et de fulminer « nous nous attendions à voyager à bord d’un avion de Qatar Airways affrété pour la circonstance. Mais aux dernières nouvelles, nous avons plutôt voyagé avec une autre compagnie aérienne Je n’ai pas compris ta raison de ce changement brusque Selon un document en notre possession, il y est clairement indiqué que sieur Frédéric Alain Nono ne s’est pas acquitté des frais de location des logements auprès de qui de droit.

Contacté, un responsable de la société de téléphonie mobile n’a pas voulu s’étendre sur le sujet. Pour l’instant nous nous réservons de tout commentaire sur te sujet» Lâche-t-il laconiquement au reporter.

Les Ets Touch’A Tout ont-ils réellement été chargés par Qatar Airways pour faire le monitoring de son charter ? Rien n’est moins sûr Toutefois selon un expert, « ce changement de compagnie peut par ailleurs s’interpréter par la non atteinte ,des quota de passagers ». Du côté des Ets Touch’A Tout c’est le black-out total. Alors que nous allions sous presse hier désabusées,•courroucées, certaines délégations ne cachent pas leur détermination de saisir les instances juridictionnelles compétentes pour réparation du préjudice. Chaud devant !

Le Messager

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi