Camerounactuel

Centre Pasteur du Cameroun : fin du projet ACE et un bilan satisfaisant

Après 3 ans d’implémentation, le projet ACE (Afrique Contre les Epidémies) a invité de nombreux partenaires témoins de ses actions à une réunion de sortie mais aussi pour des perspectives.

Ce n’est un secret pour personne que les épidémies constituent une menace mondiale, tuant des millions de personnes chaque année. Pour que les systèmes de santé soient efficaces, les institutions, les infrastructures, les systèmes de surveillance doivent être solides, et le personnel bien formé et équipé.

Sans de telles actions, les épidémies peuvent se propager de manière exponentielle et se transformer en pandémies, qui dévastent des vies et les moyens de subsistance.

C’est une vision qui trouve sa justification dans la venue récente du COVID-19 et de ses statistiques alarmantes. ACE a pu vacciner plus de 332personnes contre le COVID-19, mener 3 causeries sur cette vaccination, toucher plus de 53000 personnes par les campagnes de sensibilisation sur le sujet et former 31 membres de 16 OSC à la sécurité sanitaire, à l’équité en santé, à l’engagement communautaire et au COVID-19.

Ces trois années ont été faites de défis mais pour le coordonnateur Cameroun du projet, Dr Yannick Narcisse KAMGA, il reste à faire :

« Nous avons eu de nombreuses avancées durant les 3 années passées et nous voulions monter aux partenaires qu’ils doivent continuer de promouvoir ces activités que nous laissons. Le projet est certes fini mais il y a d’autres aspects qui requièrent leur support et c’est ce plaidoyer qu’ils doivent faire pour nous. Nous voulons que cet héritage puisse se perpétrer. Les instances de coordination de la sécurité sanitaire bénéficient d’un encadrement et d’un appui pour jouer pleinement leur rôle. Des partenaires ayant vu leur importance se sont engagés à continuer de les appuyer. »

Une lueur d’espoir quant à la suite de ce projet dans les prochains mois mais qui repose sur la décision des partenaires parmi lesquels l’Ambassade de Grande-Bretagne.

Pour S.E Christian Dennys-MC CLURE « C’est la fin du projet mais il a été implémenté dans six pays africains et pour le Cameroun de nombreux participants de l’Etat ont été formés sur la sécurité sanitaire. C’est une bonne chose car cela va équilibrer le système de santé des régions du Cameroun et en Afrique. »

Parmi les nombreuses institutions sélectionnées pour implémenter le projet à travers l’Afrique, le choix s’est porté, en ce qui concerne le Cameroun sur le CPC (Centre Pasteur du Cameroun) qui n’a pas manqué d’exprimer sa gratitude. Le Dr Mirdad KAZANJI, Directeur général du CPC s’est exprimé en ces termes :

« Le Centre Pasteur a été choisi par le consortium pour la mise en œuvre des activités du projet ACE au Cameroun. Il avait pour objectif de renforcer les capacités des 6 pays sur l’atteinte des objectifs de la sécurité sanitaire. Il est important que la partie nationale et les partenaires techniques puissent préserver ses acquis et les améliorer dans l’intérêt de la population du Cameroun. Le CPC a su relever le défi et atteindre les objectifs et nous sommes très satisfaits. Merci pour la confiance en notre centre pour sa sélection dans l’implémentation de ce Projet, merci à tous les partenaires. »

L’Afrique contre les épidémies (ACE) travaille avec des gouvernements et des communautés de l’Afrique subsaharienne, en leur donnant les moyens de réaliser leurs propres ambitions en matière de sécurité sanitaire. Nous apportons des changements concrets qui renforcent les systèmes de santé, une préparation aux crises ainsi que des mécanismes de réponse aux urgences au Cameroun, en Côte d’Ivoire, au Mali, en Ouganda et au Tchad.

Il travaille en étroite collaboration avec les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique) et le Bureau régional pour l’Afrique de l’Organisation mondiale de la santé (OMS/AFRO), afin de renforcer les efforts régionaux d’harmonisation et de collaboration transfrontalière.

L’Afrique contre les épidémies est un programme phare du Bureau des Affaires étrangères, du Commonwealth et du Développement du gouvernement britannique. Géré par DAI Global Health, ce programme est financé par le dispositif UK aid du Royaume-Uni. Au Cameroun le projet bénéficie du partenariat principal de la Fondation Mérieux, Alerte Santé, LSTM et du partenariat ressources de Institute of Develoment Studies, IntraHealth, ICI Santé,The Operations Partnership et UK-MED.

Salma Amadore

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi