Camerounactuel

Cameroun : « les députés de l’opposition à l’Assemblée nationale sont-ils au niveau ? » – Opinion

C’est la question qui vient à l’esprit lorsqu’on prend connaissance de la réaction semblable de deux figures de l’opposition a l’Assemblée Nationale au regard de la concession signée entre une entreprise chinoise et l’ État du Cameroun relative à l’exploitation du gisement de fer dans département de l’Océan.

Ces deux « Honorables » comparent la redevance que percevra le Trésor Camerounais pendant la concession à la valeur tirée par les chinois de la vente du fer pendant la même période en multipliant le cours boursier du de ce produits aux quantités extraites. L’écart considérable entre les deux valeurs justifie leur condamnation sans appel et justifie leur haro au bradage de nos richesses naturelles.

Malgré cette bouffée d’ nationalisme frappé au coin du populisme, il se doit d’être dit que nos deux députés l’ont tout faux et pour cause, ils confondent le Chiffre d’Affaires et le Bénéfice.

En effet, en multipliant le cours du fer aux quantités extraites, ils dégagent le chiffre d’affaires réalisé par les Chunois. Celui là n’ est ni la marge brute, ni l’excédent brut d’exploitation, ni le résultat d’exploitation , ni le résultat net après impôts, ce dernier étant le profit réel que le concessionnaire tirera de ses opérations, seul élément à rapprocher de ce que percevra le gouvernement dans cette venture.

Le fait pour ces deux députés de s’appuyer sur une base aussi erronée pour alerter l’opinion peut être la raison d’une préoccupation justifiée: le discours populiste gagne-t-il l’esprit de certains hommes politiques au détriment d’une réflexion mature?

La préoccupation est d’autant plus fondée que la signature de cette convention de longue durée qui porte sur une ressource naturelle significative aurait plutôt dû donner lieu à un examen de cette convention par le Parlement. Que cette exigence ne soit pas formulée par ces parlementaires est une grande défaillance.

Vivement que nos députés se portent à la hauteur cognitive de leur mission; s’ils n’y consentent, la confiance à eux faite par le peuple s’en trouvera trahie…

Nous ne devons pas l’accepter.

Sa Majesté Célestin Bedzigui
Président du PAL

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles