Camerounactuel

Cameroun : le déficit commercial se creuse à 103 milliards de Fcfa à fin 2021

Le Cameroun a encore achevé l’année dernière avec une balance commerciale déficitaire. Selon le document «Commerce extérieur du Cameroun en 2021» publié par l’Institut national de la statistique (INS) le 2 décembre dernier, la différence entre les importations et les exportations a encore grimpé. En effet, l’on est passé de 1 375 milliards de Fcfa en 2020 à 1 478 milliards de Fcfa un an après, soit une hausse de 103 milliards de Fcfa en valeur absolue et 7,4% en valeur relative.

Dans le détail, le statisticien du Cameroun explique cette tendance haussière par deux facteurs. D’abord, l’envolée des dépenses d’importations (+21,8%) avec 10 352 tonnes de marchandises, soit 3 871,4 milliards de Fcfa en glissement annuel. Ces dépenses sont principalement liées à l’achat des produits minéraux dont la facture s’élève à 832,6 milliards de Fcfa, pour un poids de 21,5% des importations totales.

Ce groupe de produits est suivi de l’industrie chimique (11,8%), en particulier les produits pharmaceutiques (4,9%). Par ailleurs, les importations des machines et les appareils mécaniques ou électriques pèsent pour 470,2 milliards de Fcfa, soit 12, 1% des importations totales ainsi que les produits de règne végétale avec une valeur de 457, 4 milliards de Fcfa (11, 8%).

De l’autre côté, bien que chiffrées à 2 392, 7 milliards de Fcfa (+32,7 %) pour 7 751 tonnes de marchandises, les recettes d’exportations sont largement inférieures aux dépenses d’importations. Dans ce secteur, il s’observe néanmoins une tendance haussière tirée entre autres par les principaux produits d’exportation que sont le pétrole (51,4%), le gaz naturel liquéfié (38,3%), le bois (15,1%), le coton (26,3%), les pâtes de cacao (44,9%) de l’enveloppe totale des exportations à fin 2021.

Pour rappel, le déficit de la balance commerciale du Cameroun poursuit sa hausse depuis 2017 où elle se situait à 1 172 milliards de fcfa parce que le pays dépense plus en achetant qu’il ne gagne lorsqu’il vend ses produits vers l’étranger. Cette perte a évolué à 1 293 milliards de Fcfa en 2018 ; 1 464 milliards de Fcfa en 2019.

En 2020, la pente a plutôt régressé pour s’établir à 1375 milliards de Fcfa et bondir à nouveau à 1 478 milliards de Fcfa en 2021. Les exportations et les importations sont ainsi tombées bas cette année-là. Respectivement à 1803 milliards de Fcfa et 3178 milliards de Fcfa par rapport à 2019 à cause des affres de la Covid-19.

Eco Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi