Camerounactuel

Cameroun : la France évoque le chiffre de plus de 350 morts de coronavirus

L’information est contenue dans une note des conseillers du commerce extérieur du pays d’Emmanuel Macron, qui date du 23 avril 2020.

C’est un pied de nez de la France au Cameroun dans la lutte contre le coronavirus. En effet, dans cette note des conseillers du commerce extérieur de la France datée du 23 avril 2020, un document sensé resté confidentiel, il est indiqué qu’il y a 350 morts du coronavirus au Cameroun et 1396 cas confirmés. Il s’agit de chiffres français qui remontent à deux semaines.  Un chiffre qui contraste avec les données officielles au Cameroun où on parle d’une cinquantaine de morts.

Sur la toile, les commentaires vont bon train chacun pour accuser le gouvernement. « C’est exactement ce genre de chiffres que j’attendais du Cameroun. Et encore… je suis à 196 morts dans ma comptabilité avec preuves mais d’autres éléments fiables mais non quantifiables me faisait tripler ce chiffre pour carrément atteindre 650 morts aujourd’hui. En début de soirée j’écrivais ceci dans un commentaire à une amie », écrit Karrel Bertrand Wandji sur son compte Facebook.

Directeur de Laquintinie

D’autres internautes estiment que les français doivent s’occuper de leur pays. « Qu’ils donnent les informations du coronavirus dans leur pays », commente un camerounais visiblement courroucé.

« Ayez souvent un peu de réflexivité quand même ! Nul ne sait combien il y’a de morts de covid-19 au Cameroun, pas mêmes les hôpitaux, ni le gouvernement, encore moins les Français. Où prennent-ils des registres de décès alors que les hôpitaux eux-mêmes sont en incapacité de les dresser. Demandez au directeur de Laquintinie combien de patients et de morts dans son hôpital et vous verrez que son chiffre différera de celui du gouvernement. Ce n’est pas parce que c’est écrit dans un document français que c’est forcément vrai. » écrit un autre internaute,

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles