Camerounactuel

Cameroun/Coronavirus : grogne des prisonniers à Kondengui

Confinés depuis plusieurs semaines, les détenus qui auraient déjà perdu des compagnons pendant cette période craignent pour leur santé.

Le 13 avril des vidéos amateurs ont circulé sur la toile, faisant état d’un mouvement d’humeur à l’intérieur de la prison centrale de Yaoundé. Dans l’une d’elles, l’on voit clairement une population carcérale agglutinée dans la cour, chahutant, dans une posture de réclamation.

Une voix, dans cette vidéo laisse entendre ceci : « Tous les prisonniers sont dehors, parce qu’ils n’en peuvent plus. Ils sont donc tous sortis ce matin [13 avril, Ndlr] pour savoir si eux-aussi, n’ont pas les droits pour se mouvoir au sein de la prison comme des citoyens libres. Parce que quatre d’entre eux sont déjà morts d’une façon soudaine. Et maintenant ils s’inquiètent ».

Surplace au pénitencier, un déploiement presque inhabituel s’observe : plusieurs véhicules de la police (Groupement mobile d’intervention et Groupement spécial d’intervention) et de la gendarmerie abondent la cour en face de ladite prison. Ces forces de l’ordre, bien parées font des va-et-vient. Tout laisse croire qu’il y a quelque chose qui se passe. Mais personne ne veut s’exprimer sur le sujet. Même les vendeurs du coin gardent le silence. Tout le monde a peur.

Une dame, venue rendre visite à son frère, détenu dans ce lieu, n’a pas pu avoir accès à la prison. Un des compagnons de prison de son frère lui confirme par téléphone qu’il y a manifestation à l’intérieur. A l’entrée de la prison, tout est calme. Les gardiens des prisons vont et viennent sans mot dire. Dans une tentative de s’enquérir de la vérité auprès de la voix la plus autorisée, la presse est refoulée et son matériel menacé d’être détruit.

« Si vous voulez voir le régisseur, écrivez une lettre au ministre de la Communication qui va à son tour faire porter votre requête au ministre de la Justice. La prison aussi a ses règles », lance un gardien. A la question de savoir s’il y a eu mouvement d’humeur ou encore, s’il y a eu des morts à l’intérieur de ce pénitencier, un autre gardien de prison répond d’un ton ferme: « Non !! Il n’y a rien eu ».

Pourtant une source interne confirme ce que la vidéo dit plus haut. En plus, depuis le confinement annoncé par le gouvernement le 17 mars dernier, ces détenus sont désormais interdits de sortir de leurs locaux. La source révèle également que, ces confinés disent qu’ils étouffent. Et parmi eux, il y a des personnes qui souffrent de plusieurs pathologies contagieuses. Ils ont donc peur pour leurs vies. Le mouvement a fait long feu, d’après cet informateur. Qui soutient que depuis la semaine dernière, il y a un décongestionnement vers d’autres prisons.

Source: Mutations

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles