Camerounactuel

Cameroun : 6 militants du Mrc en détention à la prison de Kondengui contaminée au coronavirus

Dans une correspondance, Maurice Kamto, le président de cette formation politique vient de saisir la justice camerounaise.

La situation des détenus du MRC à la prison centrale de Kondengui inquiète considérablement Maurice Kamto.  Dans une note, le leader du MRC demande au Ministre de la Justice garde des Sceaux, d’ordonner les mesures d’urgence nécessaires pour permettre aux services compétents du Ministère de la santé d’effectuer sur les militants MRC détenus des tests d’infection au Coronavirus

« Il nous est revenu que six des militants du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC) en détention à la prison principale de Yaoundé présentent des signes d’infection au Covid-19 », écrit d’entrée de jeu le président du Mrc. par la suite, il fait un constat, « Compte tenu de la menace grave que la pandémie du Covid-19 fait peser sur la vie des personnes infectées, nous vous saurions gré d’ordonner les mesures d’urgence nécessaires pour permettre aux services compétents du ministère de la santé d’effectuer sur nos militants concernés les tests d’infection au Coronavirus », peut-on lire dans le communiqué.

Exigence d’un test

Pour un besoin de clarté, le président national du Mouvement pour la renaissance du Cameroun,  demande la réalisation si possible d’un test. « Si pour quelque raison que ce soit il ne vous est pas possible de faire procéder à ces tests, nous sommes disposés à nous en charger nous-mêmes sous le contrôle de l’administration pénitentiaire naturellement », écrit ce dernier.

« Je saisis cette occasion pour réitérer notre demande de mesure urgentes de décongestionnement pour des raison humanitaires, des prisons du pays du pays, de tests généralisés de Covid-19 dans les prisons et de prise en charge des personnes détenues infectées. Veillez agréer, monsieur le ministre d’Etat, l’expression de ma haute considération », conclut Maurice Kamto dans son communiqué.

 

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles