Camerounactuel

Cameroun : 1,8 milliards de FCFA pour sauver le Matgénie

Cette enveloppe va servir à soutenir le plan de redressement du Parc National de Matériel de génie civil, devenu insolvable à plusieurs échelles et en proie aux grèves à répétition de ses employés.

Le Parc National de Matériel de génie civil (Matgénie) traverse une crise structurelle très difficile au cours des dernières années, qui se caractérise par des caisses exsangues à l’origine de son insolvabilité. L’Etat, principal actionnaire de la société, n’a de cesse de multiplier des initiatives pour favoriser sa relance, à travers une injection de financements pour soutenir son plan de redressement.

Il vient d’ailleurs de décider de lui octroyer un prêt actionnaire d’une valeur de 1,8 milliard de FCFA, pour soutenir ledit plan.

L’annonce a été faite ce jeudi 15 septembre 2022 par le ministère des Travaux publics, tutelle technique du Matgénie, au cours d’une réunion d’évaluation des premières conclusions du Comité interministériel ad-hoc destiné à l’assainissement des ressources humaines et matérielles et de l’élaboration d’un plan de redressement de ladite entreprise, présidée par Emmanuel Nganou Djoumessi.

Ce prêt est accordé à un taux d’intérêt annuel de 1,5%, et est remboursable sur une période de 3 ans, apprend-on du ministère des Travaux Publics. Il vient se greffer à un appui financier préalable du gouvernement d’une valeur de 659,7 millions de FCFA, pour faciliter la relance des activités de l’entreprise.

De cette subvention exceptionnelle d’exploitation, une enveloppe de 439,8 millions de FCFA va servir à financer le plan de relance des activités à travers l’exécution des chantiers de génie civil, la remise en état de certains matériels identifiés et les activités classiques de location.

Les décaissements de cette première partie se feront de manière échelonnée, soit 220 millions en octobre prochain ; 150 millions en novembre ; puis 89,8 millions au mois de décembre.

Le ministère des Travaux Publics révèle en outre que la dette globale de l’entreprise s’élève à 14,2 milliards de FCFA, répartie ainsi qu’il suit : la dette envers l’administration fiscale est de 2,4 milliards de FCFA ; la dette due aux fournisseurs se chiffre à 3,9 milliards ; celle due à la Caisse Nationale de Prévoyance Sociale (CNPS) au titre des arriérés de cotisations sociales est de 2,6 milliards, avec également une ardoise non réglée au ministère des Finances de 3 milliards.

CIN

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi