Camerounactuel

Bagarre avec Tenor : Eunice Zunon dans un jeu de manipulation et de chantage émotionnel

Une analyse du socio-politiste Simeon Roland Ekodo Mveng.

« Je peux me tromper mais ce qui apparaît est que, la petite amie ivoirienne de cet artiste camerounais était dans un jeu de manipulation et de chantage émotionnel.

De un, Elle sait que Ténor a mauvaise presse auprès d’une partie de l’opinion. Que son affaire est pendante en justice depuis le décès de son ex petite amie et qu’un acte de violence de plus, où le musicien est cité le condamnerait probablement en référence à ce fâcheux précédent.

De deux, elle joue avec le fait qu’ils se trouvent en France dans un pays féministe où les femmes sont surprotégées par le droit et qu’un motif de violence conjugale lui attirerait les bonnes grâces des ONG et des avocats qui demanderont l’expulsion ou l’arrestation de son amant. ( Ce qui serait préjudiciable à sa carrière).

De trois, fort de ses réflexes d’arts martiaux et de son extraction dans les quartiers chauds d’Abidjan comme yopougon, elle veut rivaliser de sauvagerie, d’intelligence mentale et de dangerosité avec un play boy de « ntaba » (Quartier chaud de Yaoundé) qui dit vouloir la quitter tout en continuant à jouir cyniquement de ses charmes.

Consciente que cette scène est probablement photographiée et enregistrée, elle croit pouvoir mobiliser la vulnérabilité psychologique de son gars pour l’humilier devant le monde entier, histoire de réduire substantiellement son capital sympathique auprès de ses fans qui diront dans tous les cas, soit une femme l’a battu alors il devrait la boucler dorénavant; ou alors il a battu sa copine après l’assassinat présumé de l’ex, ça veut dire qu’il n’est pas galant. Qu’il a un mauvais tempérament. Un mauvais karma. Qu’il est un misogyne, Macho et naturellement violent.

C’est donc une scénographie accusatoire qu’elle monte de fil en aiguille pour lui faire payer sa décision de rupture unilatérale.

C’est aussi un choc de défiance entre deux égos surdimensionnés qui s’offre (nt)en spectacle dans ces vidéos et sorties.
On pourrait parier que s’ils étaient au Cameroun et si Ténor ne gérait pas les antécédents judiciaires de son ex défunte, il aurait pu réagir comme un gars Éton ou un gars Bassa. Suivez mon regard ».

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi