Camerounactuel

Axe Mandjou-Batouri: vers une reprise des travaux

Lors d’une concertation récemment avec les acteurs de ce chantier, le ministre Emmanuel Nganou Djoumessi a instruit l’entreprise à se remobiliser sur le terrain.

Le ministre des Travaux Publics (Mintp), Emmanuel Nganou Djoumessi a présidé le 30 avril dernier, une séance de travail par visio-conférence avec les experts du chantier Mandjou-Batouri, section Akokan-Batouri en cours de construction, dans la région de l’Est.

Il était question d’évaluer les travaux de construction de ce tronçon, long de 45 km. Pour l’heure, le taux d’avancement des travaux se situe à 52 % pour une consommation de délais de 82%. Concernant les travaux proprement dits, l’on indique que les terrassements sont rendus à 88%, soit environ 38 km sur les 45. Tout est donc presque fait pour ce volet, mise à part la traversée urbaine de Batouri.

Pour ce qui est des ouvrages hydrauliques, 11 dalots sont déjà achevés sur les 18 à construire, de même que les 22 buses sur les 25 prévues. L’on a aussi parlé du montage de la centrale à béton et d’après les experts, les travaux sont achevés à ce niveau. Sa mise en service est même pour bientôt.

A cet effet, l’entreprise ZTCC, chargée de la réalisation de cette infrastructure, annonce l’acquisition du rouleau compacteur et du distributeur de bitume. Malgré ces avancées, la mission de contrôle, Tunisie/lnfrasol, signale quelques difficultés liées au déplacement du réseau Camwater entre le PK 32 et le PK 39, tout comme celui de Camtel dont le processus de déplacement est arrêté depuis février 2020.

L’autre frein à l’évolution du chantier est la démobilisation totale de l’entreprise pour cause du covid-19. Mais dans une lettre circulaire, signée le 31 mars 2020, le Mintp préconisait la poursuite des activités sur ce chantier, dans le respect scrupuleux des mesures barrières édictées par les pouvoirs publics. Le maître d’ouvrage a donc instruit la reprise sans délai des travaux sur ce tronçon tout en relevant que la décision de l’entreprise de suspendre les travaux d’une manière non concertée lui sera imputée.

« Vous allez payer les pénalités à moins que vous n’apportiez d’autres justificatifs », a indiqué Emmanuel Nganou Djoumessi. Il a également signifié queles déplacements de réseaux ne devraient pas constituer un obstacle à l’avancement des travaux. Aussi, a-t-il suggéré à l’entreprise de procéder à une identification des réseaux avec l’appui des concessionnaires. Il en est de même pour ce qui est des déplacements de maisons d’habitation et des tombes. Par ailleurs, il a été indiqué que les décomptes en attente par l’entreprise sont en cours de régularisation et seront débloqués sous peu.

Source: Cameroon Tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles