Camerounactuel

a-t-on volontairement réduit le nombre de manifestants ?

l’essentiel
Plusieurs manifestants de la mobilisation contre les retraites à Toulouse estiment qu’ils étaient « bien au-dessus de 50.000 », chiffre avancé par l’intersyndicale.

L’écart entre le nombre de manifestants contre la réforme des retraites à Toulouse mis en avant par les syndicats (50.000) est relativement faible avec l’estimation de la police (36.000). Un fait rare qui interpelle. Habituellement, l’éternelle bataille des chiffres offre une différence significative.

A lire aussi :
VIDÉO. « Et à 64 ans, dans quel état serons-nous ? : à Toulouse, plus de 50 000 manifestants contre la réforme des retraites

C’est la raison pour laquelle plusieurs participants à la mobilisation de la grève du 19 janvier s’estiment beaucoup plus nombreux. « Nous sommes habitués à ce que la police minimise les mouvements sociaux, souffle un militant CGT qui a participé à la manifestation. Mais que les syndicats s’en mêlent, c’est étrange… »

Un autre syndicaliste, qui avait participé à la manifestation contre la réforme Juppé à Toulouse en 1995, la plus importante jamais observée dans la ville, pense savoir que jeudi ont rassemblé « entre 80.000 et 100.000 » personnes.

« Le chiffre donné par les syndicats reflète pratiquement la réalité »

Cédric Caubère, secrétaire général de la CGT Haute-Garonne reconnaît que « le nombre de manifestants est peut-être un peu plus important que celui qui était annoncé. Cependant, nous avons arrêté de compter à 50 000 pour la première manifestation. Le syndicaliste assure que le chiffre n’a toutefois pas été réduit.

« Ce que nous avons annoncé est très proche de la réalité. C’était un très bel événement, il n’y avait pas longtemps que cela s’était produit. Compter est un exercice difficile, nos militants ont fait du bon travail, comme d’habitude », dit-il.
Pour un militant de la Fédération syndicale unitaire (FSU), chargé de compter les manifestants, « il y avait probablement 50 000 participants ».

A lire aussi :
« A 64 ans, je ne sais pas à quoi ressembleront mes fins de mois… » : pourquoi les manifestants contre la réforme des retraites à Toulouse ne veulent pas travailler plus longtemps

« Nous calculions auparavant via un site internet la superficie des boulevards. Il y a 48000 mètres carrés. Sachant qu’il y avait des endroits dans la ligne très dense et d’autres avec des trous, le chiffre donné par les syndicats reflète pratiquement la réalité. Cependant, nous n’avons pas calculé la superficie des ruelles, qui abritaient probablement des milliers de manifestants… », observe-t-il.

Ces estimations, faites au doigt mouillé, semblent refléter la réalité de la mobilisation. Et si simplement, les chiffres, d’un côté comme de…

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi