Camerounactuel

20 millions de dollars d’œuvres d’art pillées reviennent en Italie depuis les États-Unis

Le gouvernement italien a fait une première demande pour la fresque en 1997, mais ce n’est qu’après que le bureau du procureur du district de Manhattan s’est impliqué dans l’enquête que la fresque a été restituée à l’Italie.

« Avec l’aide d’amis dans cette pièce, nous l’avons saisi en quelques mois », a déclaré Matthew Bogdanos, chef de l’unité du trafic d’antiquités du procureur de district, reconnaissant la collaboration fructueuse avec la police italienne des vols d’art qui a restitué des centaines d’objets dans derniers mois.

En tant que procureur pénal, a expliqué plus tard M. Bogdanos, il n’était pas lié par les traités internationaux qui avaient été utilisés dans le passé pour négocier la restitution d’artefacts prétendument pillés.

« Les anciennes lois ne profitent qu’aux méchants », a-t-il déclaré. « Les méchants opèrent à la vitesse de la bande passante, et nous devons faire de même, c’est pourquoi nous opérons en dehors du processus bureaucratique légal de négociation civile. »

M. Bogdanos a déclaré que sous sa surveillance, les autorités avaient exécuté 75 raids impliquant des antiquités italiennes et récupéré quelque 500 artefacts évalués à plus de 55 millions de dollars.

Parmi les pièces restituées figurait également une pièce intitulée « Bronze Bust of Man », datant du premier siècle avant JC, qui, selon M. Bogdanos, a été saisie dans la collection Shelby White, philanthrope, administrateur du Met et membre du conseil d’administration. Le journal des arts signalé la saisie en décembre.

Maintenant qu’ils ont été renvoyés en Italie, plusieurs des artefacts rejoindront d’autres œuvres rapatriées dans une exposition dans un nouveau musée dédié à l’art récupéré qui a ouvert ses portes à Rome l’été dernier.

Ensuite, ils seront transférés dans des musées à proximité des sites antiques dont ils auraient été pillés, « parce que leur identité est liée à celle de leur communauté », a déclaré le général Vincenzo Molinese, chef de la brigade des voleurs d’œuvres d’art des carabiniers italiens.

Lire la suite de l’article sur nouvelles-dujour.com

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières nouvelles

Ma vie au quotidien

Les plus lus

Lire aussi