Camerounactuel

19 ans après, Martin Foe Amougou a trouvé le responsable de la mort de son fils, Marc Vivien Foe

Martin Foe Amougou, père du défunt attaquant des Indomptables, Marc-Vivien Foe, a accusé la femme de ce dernier d’être responsable de sa mort survenue il y a 19 ans alors que l’attaquant jouait dans le tournoi de la Coupe des Confédérations. La révélation a été faite le vendredi 1er juillet lors d’une émission sur Vision 4 Télévision.

Selon Martin Foe Amougou, son fils n’est pas décédé des suites d’un arrpet cardiaque ni de complications de santé. « Marc n’a jamais été malade, Marc s’est entraîné dans un bon état« , a-t-il a déclaré. Il est allé plus loin pour révéler que son fils était sur le point de demander le divorce avec sa femme.

Le père du défunt attaquant a raconté que Marie-Louise avait apporté de la nourriture à minuit, avant son dernier match. Il a indiqué que « lorsque Marc a mangé la nourriture, il a commencé à vomir et à avoir la diarrhée, à tel point que nous avons dû appeler le médecin de l’équipe qui a travaillé sur lui toute la nuit« .

Martin Foe Amougou a ajouté qu’il n’avait pas pu voir ses petits-enfants depuis la mort de son fils il y a 19 ans.

Il convient de rappeler que Martin Foe a récemment fait des déclarations accusant sa belle-fille d’avoir hérité de force des biens de son fils et d’avoir dilapidé son argent. Cependant, la révélation a fait sensation sur les réseaux sociaux alors que les gens cherchent à connaître la raison de son silence pendant tout ce temps.

Beaucoup se sont également demandé comment un médecin d’équipe aurait permis à un footballeur qui était malade toute la nuit, de participer à une rencontre aussi cruciale.

Marc Vivien Foe est mort mystérieusement lors d’un match contre la Colombie à la 72e minute le 26 juin 2003. Plusieurs controverses entourent encore l’héritage du joueur, impliquant le fait qu’il n’a jamais été correctement honoré par son pays le Cameroun

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles

Les plus lus

Lire aussi