Cameroun Actuel

Une famille décimée par un remède traditionnel à Bamendjou

Les faits se sont déroulés à Balatsi 3, un village dé.ce groupement du département des Hauts-Plateaux dans la nuitée dimanche.

Une grand-mère et ses trois petits fils décèdent après avoir consommés un remède indigène quelques heures avant. Cette tragédie s’est déroulée au village Balatsi 3, dans le groupement Bamendjoq, département des Hauts-plateaux, région de l’Ouest. Ils ont trouvé la mort aux environs de 20h30 dans la nuit du dimanche 6 au lundi 7 juin.

Selon les témoins, Jacqueline Makou, âgée de 58 ans, dans le souci de se protéger et ses trois petits-fils également, s’est servie une poudre noire quelle a pris le soin de mélanger à l’huile de palme avant de faire lécher le mélange par ses descendants. Ces derniers, inscrits à la maternelle, à la Sil et au Cm2 dans une école de cette localité, vont succomber après avoir consommé cette décoction présentée comme un produit miracle contre les « mauvais esprits ».

Un témoin confie que le produit a été consommé après le repas du soir (la banane malaxée). Au lieu du deuil selon notre source sur place, des commentaires allaient bon train. Si les uns se posent les questions sur l’origine réelle du produit et du repas du soir, les autres pensent plutôt que la grand-mère aurait confondu le produit.

D’après les témoignages des uns et des autres, il serait difficile de déceler les mobiles réels surtout que tous les consommateurs de la potion et de la nourriture sont tous morts. Au lieu du deuil, la consternation est totale. La tristesse se lit sur les différents visages. Les populations venues consoler la famille en larmes, sont disposées de part et d’autre dans la cour.

Que se cache-t-il derrière cette tragédie ? Est-ce un acte motivé ou un simple manque d’attention? Difficile de répondre pour le moment. Une enquête a été ouverte par les autorités compétentes dans le but de faire la lumière sur cette triste réalité.

Le Jour

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi