Cameroun Actuel

L’influent prédicateur nigérian TB Joshua meurt à 57 ans

Le prédicateur nigérian TB Joshua, l’un des évangélistes les plus influents d’Afrique, est décédé à l’âge de 57 ans.

Un message sur sa page Facebook, qui compte plus de cinq millions d’adeptes, indiquait : “Dieu a pris son serviteur”. Il serait décédé samedi peu après avoir dirigé une émission en direct, mais la cause de sa mort n’a pas été rendue publique. Des dizaines de milliers de personnes assistaient à ses services, avec parmi ses adeptes des politiciens de premier plan de toute l’Afrique. Mais ses enseignements et ses pratiques étaient également controversés.

En avril, YouTube a suspendu son compte en raison d’allégations d’incitation à la haine après qu’un organisme de défense des droits a déposé une plainte concernant des vidéos montrant le prédicateur en train de prier pour “guérir” les homosexuels.

Facebook a également supprimé au moins une publication montrant une femme giflée alors que TB Joshua déclarait qu’il chassait un “esprit démoniaque”. Les hommages ont afflué sur les médias sociaux pour le prédicateur, largement appelé Prophète TB Joshua par ses adeptes.

Qui était TB Joshua ?

Temitope Balogun Joshua était le fondateur de la synagogue de l’Église de toutes les nations. Il était l’un des télévangélistes les plus populaires du Nigéria, mais était peut-être le moins flamboyant de ses pairs. Des dizaines de milliers de personnes ont assisté à ses services hebdomadaires dans la plus grande ville du Nigeria, Lagos.

Sa montée en puissance à la fin des années 1990 a coïncidé avec l’explosion des programmes de “miracles” réalisés à la télévision nationale par divers pasteurs.

TB Joshua a souvent été raillé parce qu’il n’avait pas la finesse de ses collègues lors des séances de “délivrance” – une prière intense qui ressemble à un exorcisme. Son ministère, qui prétendait guérir toutes sortes de maladies, y compris le VIH/sida, attirait des gens du monde entier.

Surnommé le “Prophète” par ses adeptes, il dirigeait la chaîne de télévision chrétienne Emmanuel TV et effectuait souvent des tournées en Afrique, aux États-Unis, au Royaume-Uni et en Amérique du Sud.

En 2014, l’une de ses églises s’est effondrée, tuant au moins 116 personnes, dont de nombreux Sud-Africains. Un coroner d’un tribunal de Lagos a déclaré que “l’église était coupable en raison d’une négligence criminelle”, mais il n’a jamais été inculpé.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi