Cameroun Actuel

Les personnes handicapées créent un parti politique

Le lancement des activités de l’ADHSC a eu lieu fin mai dernier à Douala.

Alliance démocratique des handicapés et sympathisants du Cameroun (ADHSC). C’est la dénomination d’un nouveau parti, qui était récemment face à la presse à Douala. La formation politique, créée en 2018 et déclarée le 26 août 2019, a obtenu son acte de légalisation le 6 avril dernier.

Face aux médias et à des militants et sympathisants, Ma-gloire Kouati, pïésident national du jeune parti, a évoqué plusieurs raisons ayant conduit à la création de l’ADHSC. Notamment la faible représentation des personnes handicapées dans la gestion des affaires publiques et la non-application des textes militant en faveur des handicapés.

Les personnes handicapées et leurs sympathisants veulent saisir l’opportunité qu’offre l’avènement de la décentralisation pour, elles aussi, participer activement au processus de développement et pouvoir bénéficier des avantages qui en découlent. L’ADHSC voudrait également se positionner comme un parti politique qui promeut la paix et la stabilité du Cameroun.

Pour atteindre ces objectifs, Magloire Kouati et ses collaborateurs misent sur les 3,5 millions de handicapés que compte le Cameroun. Un fichier national de toutes les associations des handicapés sera confectionné. « Nous savons que beaucoup d’entre nous sont déjà militants d’autres partis politiques. Nous n’allons pas obliger ceux-ci à adhérer à notre parti qui est ouvert à toute personne sans distinction de sexe ni de religion », a précisé Magloire Kouati.

Pour lui, le principal adversaire c’est le regard de la société sur la personne handicapée. « Nous ne visons pas seulement les municipales, les législatives ou les régionales. Nous serons candidat aux élections présidentielles », a en outre annoncé Magloire Kouati. L’ADHSC a son siège à Douala, sur la nouvelle route Bonabassem-Génie militaire, dans l’arrondissement de Douala V.

Cameroon tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi