Camerounactuel

Dubaï Porta Potty : flou autour de la véritable cause du décès de l’influenceuse ougandaise Monica Karungi alias Mona Kizz

L’influenceuse ougandaise, du nom de Monica Karungi, alias Mona Kizz, s’est suicidée, en se jetant du 7ème étage du Al-Fahad, un luxueux hôtel de Dubaï, aux Emirats arabes unis. Le drame est intervenu, dans la foulée des révélations du scandale « Dubaï Porta Potty ».

S’il y a un scandale, qui aura, tant, marqué les réseaux sociaux, c’est, sans aucun doute, la nébuleuse affaire, connue sous l’étiquette « Dubaï Porta Potty ». Plus les jours passent, plus cette sombre histoire accouche de nouvelles révélations, aussi, scandaleuses, les unes comme les autres. Alors que le phénomène continue de faire tache d’huile et que les questions fusent de partout, « Dubaï Porta Potty », semble-t-il, vient de faire sa première victime.

Le premier cas de décès au compteur

Le phénomène « Dubaï Porta Potty » aurait, déjà, enregistré son premier cas de décès, à en croire les informations, qui font le tour de la toile. Il s’agit, en effet, de l’influenceuse ougandaise, Monica Karungi, alias Mona Kizz, qui s’est défenestrée, depuis le 7ème étage d’un hôtel de luxe, à Dubaï, sur le sol émirati, où la jeune femme logeait, probablement.

Sur une vidéo, qui circule, actuellement, sur les réseaux sociaux, une jeune femme est vue dans l’encadrure d’une fenêtre d’un immeuble, dans un premier temps. Les secondes d’après, l’individu se laisse tomber dans le vide, comme en vol plané, avant de s’écraser, à plat ventre, sur le trottoir, et est, visiblement, morte sur-le-champ.

Selon les médias locaux, qui citent des amies de la jeune femme de 24 ans, Mona Kizz se serait donnée la mort, à cause d’une histoire d’amour, contrairement à ce qui se raconte sur les réseaux sociaux. Les médias précisent que la jeune femme aurait découvert que son compagnon, resté en Ouganda, se serait marié avec une autre femme, alors que Monica aurait dépensé tout son argent dans leur couple, grâce à son travail, à Dubaï.

Entre la version de la toile, sur la cause du suicide de Monica Karungi, et celle fournie par ses proches, c’est le flou total. En attendant de démêler le vrai du faux, les spéculations vont bon train. À ce titre, c’est le phénomène « Dubaï Porta Potty », qui a, encore, de beaux jours devant lui.

Pour la petite information, Monica Karungi serait la fille de feu Mzee Philip Rubakare de Kyempara, Kyeirumba, sous-comté de Kabingo, dans le district d’Isingiro, en Ouganda.

Beninwebtv

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Dernières nouvelles