Cameroun Actuel

Desmond Tutu : chronologie d’une vie engagée pour l’égalité

1931 – 7 octobre – Desmond Mpilo Tutu naît à Klerksdorp, près de Johannesburg.

1947 – Contracte la tuberculose, alors qu’il se rétablit, il reçoit la visite de Trevor Huddleston, un pasteur anglican britannique travaillant en Afrique du Sud.

1955 – Épouse Nomalizo Leah Shenxane et commence à enseigner dans une école secondaire à Johannesburg.

1961 – Est ordonné ministre dans l’église anglicane, après avoir quitté l’enseignement avec dégoût face à l’éducation inférieure du gouvernement de l’apartheid d’Afrique du Sud pour les Noirs.

1962 – Études de théologie au King’s College de Londres.

1966 – Retourne en Afrique du Sud pour enseigner dans un séminaire du Cap oriental.

1975 – Devient le premier doyen noir de l’Église anglicane de Johannesburg.

1976 – Est évêque du Lesotho et critique l’apartheid en Afrique du Sud.

1978 – Devient secrétaire général du Conseil des Églises d’Afrique du Sud et acquiert une importance mondiale en tant que principal opposant à l’apartheid, soutient les sanctions économiques pour parvenir à la règle de la majorité en Afrique du Sud.

1984 – Remporte le prix Nobel de la paix – « Il n’y a pas de paix en Afrique australe. Il n’y a pas de paix parce qu’il n’y a pas de justice. Il ne peut y avoir de paix et de sécurité réelles tant qu’il n’y aura pas d’abord justice dont bénéficieront tous les habitants de ce beau pays. » Tutu dit dans son discours d’acceptation.

1985 – Devient le premier évêque noir de Johannesburg.

1986 – Est ordonné le premier archevêque noir anglican du Cap.

1989 – Dirige une marche anti-apartheid de 30 000 personnes à travers le Cap.

1990 – Accueille Nelson Mandela pour sa première nuit de liberté après que Mandela soit libéré de prison après avoir été détenu pendant 27 ans pour son opposition à l’apartheid. Mandela appelle Tutu « l’archevêque du peuple ».

1994 – Votes lors des premières élections démocratiques d’Afrique du Sud au cours desquelles toutes les races peuvent voter.

1995 – Le président Nelson Mandela nomme Tutu président de la Commission vérité et réconciliation du pays.

1996 – Tutu prend sa retraite en tant que prélat, l’Église anglicane lui donne le titre d’archevêque émérite du Cap.

1997 – Reçoit un diagnostic de cancer de la prostate et l’annonce pour aider à sensibiliser le public à la maladie.

1998 – La Commission Vérité et Réconciliation publie son rapport, rejetant la plus grande partie de la responsabilité des abus sur les forces de l’apartheid, mais déclare également le Congrès national africain coupable de violations des droits humains. L’ANC poursuit pour bloquer la publication du document, ce qui lui a valu une réprimande de Tutu.

2009 – 12 août – Reçoit la Médaille présidentielle de la liberté des mains du président américain Barack Obama.

2010 – 22 juillet – Se retire de la vie publique, dit à la presse : « Ne m’appelle pas, je t’appellerai. »

2013 – Lance une campagne internationale pour les droits LGBTQ au Cap. « Je n’adorerais pas un Dieu qui est homophobe. »

2014 – 12 juillet – Exhorte le parlement britannique à autoriser l’aide médicale à mourir, déclarant : « La manière dont Nelson Mandela est mort prolongée était un affront ».

2021 – 7 octobre – Frêle, en fauteuil roulant, Tutu assiste à la célébration de son 90e anniversaire à la cathédrale Saint-Georges du Cap.

2021 – 26 décembre – Tutu meurt au Cap.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une

Bon à savoir !

Lire aussi