Cameroun Actuel

Covidgate : les résultats de l’audit attendus cette semaine

Le ministre des Finances, Louis Paul Motaze, l’a fait savoir le 21 juin 2021 au cours de la session plénière à l’Assemblée nationale.

Le projet de loi portant ratification de l’ordonnance du 07 juin 2021 modifiant et complétant certaines dispositions de la loi du 17 décembre 2020 portant loi de finances pour l’exercice budgétaire 2021 a été adopté hier 21 juin à l’Assemblée nationale. Parmi les points qui ont suscité un questionnement figurent en bonne place la restructuration des dépenses du Compte d’affectation spécial (Cas) Covid-19.

Il est prévu selon le rapport de la commission des Finances et du budget présenté par l’honorable Ndongo Eteme Edgard, un « renforcement du système sanitaire : 170 milliards de Fcfa contre 35 milliards de Fcfa dans la loi de finance initiale ». Une hausse considérable qui a fait réagir l’honorable Joshua Osih du Social democratic front (Sdf) au cours de la discussion générale.

Face au ministre des Finances (Minfi), Louis Paul Motaze, le parlementaire dit concevoir mal le fait qu’il y ait de nouvelles dépenses alors qu’il y.a des doutes sur les premières dépenses. Le membre du gouvernement n’a pas voulu entrer dans ce débat qui tient en haleine la scène nationale depuis le mois de mars dernier.

« Je ne veux pas entrer dans le débat sur l’utilisation des premières dépenses. Nous savons qu’il y a un audit qui est en cours ; un audit dont les résultats doivent sortir je crois cette semaine. Je crois savoir que le parlement sera largement informé », a précisé le Minfi.

Dans un contexte marqué par des questionnements liés à l’utilisation des ressources du fonds spécial de solidarité nationale pour la lutte contre le Covid 19 (180 milliards de Fcfa), Louis Paul Motaze a préféré présenter à l’hémicycle l’urgence de l’heure.

« Mais les nouvelles dépenses c’est quoi ; c’est que nous avons été confrontés à une réalité qui est partie jusqu’à la présidence de la République. On s’est rendu compte qu’on peut bien lutter contre le coronavirus mais les hôpitaux manquent de choses essentielles. Quand il n’y a pas de respirateurs… On voudra lutter mais, on ne réussira pas. Il a été décidé qu’un effort devrait également être fait pas seulement acheter des tests… mais améliorer le plateau technique ».

Le Jour

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une

Lire aussi