Cameroun Actuel

Covidgate : Beti Assomo a les mains propres

Le ministre délégué à la présidence chargé de la Défense (Mindef), selon le fruit de nos investigations fait partie, des rares ministres à n’avoir pas reçu l’argent dédié à la lutte contre la Covid-19.

Depuis le 19 mai 2020, date à laquelle le rapport d’étape, d’une vingtaine de page, attribué à la Chambre des comptes de la cour suprême, a fuité sur les réseaux sociaux, on observe une levée de bouclier autour de certains membres du gouvernement. Dans ledit rapport d’étape déjà qualifié de « Covidgate », les auditeurs ciblent 24 départements ministériels qui auraient joué un « rôle central » dans la riposte contre la pandémie.

Le balai des chefs de département devant les fins limiers du Tribunal criminel spécial (Tcs) est la preuve de la détermination du chef de l’État à faire jaillir la vérité sur la gestion qui a été faite des 180 milliards Fcfa octroyés par le Fonds monétaire international (Fmi) pour la bonne cause. Dans nos investigations, on a pu se rendre compte à l’évidence, que parmi les 24 ministères sélectionnés par le Premier ministre comme ayant reçu lesdits fonds Covid, certains n’ont jamais reçu un radis. C’est le cas du ministère de la Défense (Mindef).

Joseph Beti Assomo, chef de ce département ministériel, selon une investigation de votre quotidien, après avoir fait l’état des besoins de son ministère, n’aurait jamais rien reçu. Toutefois, des indiscrétions font état de ce que, en lieu et place du ministre, c’est plutôt à un collaborateur du Mindef que les décideurs auraient donné la responsabilité de la gestion de la cagnotte. En effet, le ministère de la Défense, grâce aux soutiens des partenaires et pays amis tels que la Chine, a reçu des appuis.

Le ministère chinois de la Défense a offert un don en équipement d’une valeur de 16,5 millions de Fcfa remis, le 15 juin par l’ambassadeur de Chine au Cameroun, Wang Yinwu. Le don était constitué de 50 000 masques faciaux, 6 00 masques chirurgicaux et 4200 lunettes de protection. Autre don, celui remis par la société Satpharma le 13 juin en présence de son directeur Sato Désiré. Il s’agissait d’un don de matériel médical offert à la Direction de la Santé Militaire sis à l’hôpital Militaire régional N°l.

Cette donation a été réceptionnée par le Colonel-médecin, Abeng Mbozo’o Émile (Directeur de la santé militaire) à Yaoundé. Elle était constituée de combinaisons de protection médicale, de thermo-flashs (destiné au contrôle systématique de la température), de gants médicaux, et de gels hydroalcooliques (fabriqués et validés par le ministère de la Santé Publique). Toutefois, il importe de relever que le Mindef n’a pas attendu l’arrivée de ses différents dons pour aller au front de la lutte contre le Covid-19.

Le 17 avril 2020, au plus fort de la pandémie, Joseph Beti Assomo, sur fonds propres de son ministère, réagissait déjà efficacement à la pandémie. Et le Mindef veillait sur tout, ou presque. Il s’est, entre autres, rendu à l’Atelier central de couture de la réserve logistique (des armées et de la gendarmerie) qui produisait les masques de protection, qui se distribuaient et se distribuent, du reste, gratuitement.

Joseph Beti Assomo, au regard de l’urgence et de la demande de plus en plus importante, a instruit le doublement de fabrication des quantités, passant de 2500 masques à 5000 par jour. Ceci accompagné d’un timing de 7 jours de travail au lieu de 5 jours par semaine. En plus de cette contribution en équipement, il faut souligner que, le Mindef ainsi que la Dgsn, ont mobilisé les troupes sur le terrain pour faire respecter les prescriptions du chef de l’État contenues dans le plan national de riposte.

En fait de prescription, il s’agissait du port obligatoire des masques, le respect de la distanciation sociale, fermeture à des heures des espaces marchands entre autres. Une contribution citoyenne qui, de manière irréversible contribue à donner toute l’ifnportance à la stratégie nationale de lutte. Comme le souligne donc notre enquête, le Mindef, même sans avoir reçu les 3 600 000 000 de Fcfa du Fmi, a fait du bon boulot. Et mérite des encouragements.

Info Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi