Cameroun Actuel

Au Cameroun, l’Eglise évangélique investi 17 millions dans la culture des avocats et la pisciculture

Ces projets implémentés dans cette région synodale de l’Eglise évangélique du Cameroun visent à autonomiser les fidèles dans un contexte marqué par la rareté de l’emploi.

17 millions de francs. C’est l’enveloppe allouée aux projets de construction de deux étangs et de la mise en terre des plants d’avocatiers greffés au village Lembo à Bandjoun dans le département du Koung-Khi. Cette initiative est de la région synodale du .Koung-Khi, de l’Eglise évangélique du Cameroun (Eec). Les plants d’avocatiers greffés seront mis en terre sur une superficie de 10 hectares. Les deux étangs dédiés à l’élevage de poissons seront installés sur une superficie de 80m2.

Selon les dires de l’Ing. Ulrich Voukeng, maître d’œuvres, ces deux ouvrages vont être réalisés pendant une période de huit mois. La première livraison des poissons issus de ces étangs est estimée à 42.000.

« Nous avons été contactés par l’Eglise Evangélique du Cameroun. La structure Vie creative est chargée de l’exécution des travaux piscicoles. Nous sommes en train de faire deux étangs d’une capacité de 80m3 qui pourront prendre jusqu’à 40.000 alevins. Ils auront un poids en moyen 350g après un cycle de production de 5 à 6 mois pour un chiffre d’affaires de 28 à 30 millions. C’est donc un investissement stratégique », a-t-il précisé.

« Nous suivons une vision »

Pour le président de la région synodale du Koung-Khi de l’Eec, ce projet s’inscrit en étroite ligne avec la vision de la région de synodale du Koung-Khi.

« Nous suivons une vision : région synovie éclairée, prospère, mission. Le volet liberté, lecture, éclairage de la Parole de Dieu est activé à travers plusieurs activités de formations et d’édifications. Nous sommes en plein dans le volet marche vers ia prospérité^qui voudrait que la région initie des projets qui vont générer des revenus qui lui permettront non seulement de s’occuper de ses. veuves, de ses personnes grabataires, de ses élèves, de ses étudiants. Nous rêvons d’une région qui s’assume et assume ses responsabilités vis-à-vis de ses chrétiens », justifie le Rev Pasteur Magloire Leudjeu.

L’Eglise aujourd’hui ne doit plus simplement tendre la main mais elle doit penser à s’autofinancer pour faire face à l’évolution des exigences de la société centrées sur l’autonomisation comme le confie le Rev Dr Hervé Djilo Kuate.

« L’Eglise est plus que jamais interpelée à donner elle-même à manger à ses fidèles. Ne pas être toujours dans l’attente de ce que les fidèles doivent apporter mais montrer l’exemple en créant des activités génératrices d’argent et en créant des activités qui puissent employer des jeunes. Et le contexte le démontre à suffisance. Un tel projet dans un village pareil va d’abord réduire l’exode rural mais également occuper la population qui habite dans la localité », a-t-il précisé.

A travers ce projet de construction de deux étangs dédiés à la pisciculture et de la culture d’avocatiers greffés, la région synodale du Koung-Khi de l’Eec veut ainsi contribuer à la réduction du chômage dans cette localité.

Le Jour

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles à la Une

Lire aussi