Cameroun Actuel

Au Cameroun, le droit de timbre sur les passeports nationaux passe de 75 000 à 110 000 FCFA

C’est à la faveur d’une nouvelle ordonnance signée par le président de la République le 7 juin 2021.

Dès le 1er juillet prochain, le passeport camerounais coutera 110.000 FCFA. La décision a été prise le 7 juin par une ordonnance présidentielle, modifiant la loi de finances 2021. « Le droit de timbre sur les passeports nationaux est fixé, à compter du 1er juillet 2021 ainsi qu’il suit : délivrance, renouvellement et prorogation des passeports ordinaires : 110 000 FCFA ; le reste sans changement », précise Paul Biya.

Il s’agit là d’une hausse de 35 000 FCFA. Les raisons de cette flambée du passeport ne sont contenues dans l’ordonnance présidentielle. Mais l’on constate qu’elle fait partie des 2743,1 milliards de FCFA de recettes fiscales attendues au cours de l’exercice 2021. C’est la troisième hausse des frais des timbres pour passeports ces deux dernières décennies.

Partis de 30 000 à 50 000 FCFA, ces frais ont augmenté en 2016 de 50.000 à 75.000 FCFA avant de passer à 110.000 FCFA dès le 1er juillet prochain. Les pouvoirs publics expliquent que ces différentes augmentations visent à donner des moyens à l’Etat pour moderniser et sécuriser ce document d’identification et de voyage.

Mais des sources policières indiquent que cette hausse vise également à décourager plusieurs demandeurs de passeports dont l’utilité n’est pas prouvée. Face à une forte demande de ce document et des difficultés rencontrées dans sa délivrance, l’Etat a entrepris sa modernisation et sa sécurisation en annonçant depuis près de deux ans, la mise en place du passeport biométrique dont l’obtention se fera en 48 h.

Mais force est de constater que depuis lors, ce passeport biométrique n’est toujours pas disponible en 48h et la délivrance de l’actuel passeport dépasse parfois ses délais officiels de trois mois.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi