Cameroun Actuel

Guerre au sommet de la Sic : Ketcha Courtès en flagrant délit de mensonge

En basant ses rapports de travail avec le Dg de la Société immobilière du Cameroun (Sic), Ahmadou Sardaouna, sur la base du conflit permanent, le ministre de l Habitat et du Développement urbain (Minhdu), Célestine Ketcha Courtès plombe tous les efforts entrepris pour relance de cette entreprise. Une note d information dont votre journal a pu obtenir une copie l atteste. Parcourons-là ensemble.

Il ne fait l’ombre d’aucun doute que les rapports entre Célestine Ketcha Courtès, Pca de la Sic et le Directeur général de la Sic ne sont pas au beau fixe. Ils seraient même très conflictuels à en croire une note d’information en circulation dans certains services de renseignements de la place et dont votre journal a pris connaissance. Selon ladite note, à sa nomination comme ministre de l’Habitat et du Développement urbain, Mme Célestine Ketcha Courtès, du fait de son incompétence notoire s’est réfugiée derrière Ahmadou Sardaouna, alors Sg du Mindhu qui va lui apprendre pratiquement le travail. Mais 3 mois après, indique la note, sous la pression du « lobby village », elle aurait demandé le départ de Ahmadou Sardaouna comme Sg/Minhdu.

Une demande qui ne va pas prospérer. Ce qui l’oblige à procéder autrement. D’abord en feignant de refaire la paix avec lui lorsqu’il lui est venu à l’idée de le positionner à la direction générale de la Sic qu’elle qualifie de poubelle. Déniant ainsi le choix du chef de l’Etat. Une fois installé au poste, Ahmadou Sardaouna, conformément à la réglementation, sollicite la réforme du véhicule qu’il utilisait comme Sg.

Mais très vite, Mme le Minhdu lui propose plus tôt la réforme du véhicule de l’ancien Pca de la Sic. En contrepartie, nous renseigne la note des services de renseignements, elle demande l’acquisition d’un nouveau véhicule Land Cruiser V8 et l’achat en prête-nom de 5 véhicules, par des agents de la Sic, des véhicules qu’elle va destiner aux chefs traditionnels de la région de l’Ouest. Mais la manoeuvre va échouer et elle marque ainsi le départ de la guerre de tranchées entre la Pca et le Dg, précise la note qui indique également que dès cet instant, Ahmadou Sardaouna va faire l’objet d’un suivi particulier et même des enregistrements par certains agents de la Sic à la solde du Minhdu.

Toujours selon notre note d’information, 8 sujets sont à la base de la discorde entre le Pca et le Dg. L’on parle du recrutement du personnel ; le refus du Dg d’exécuter les instructions du Conseil d’administration ; le non-respect des membres du gouvernement ; la réforme des véhicules’ ; l’ouverture et la gestion des caisses de régie d’avance ; la certification et la validation des états financiers de l’exercice 2019 ; la propension à la passation des marchés de gré à gré par le directeur général ; la désignation de Mme Fadadjo comme président d’audit en lieu et place de Mme Ova jugée trop indépendante.

Volonté manifeste de nuire 

Parlant des recrutements, il est fait état dans notre note d’information que les recrutements à la Sic se font soit par résolution du Conseil d’administration, soit directement par le Dg. Ainsi l’on accuse Célestine Ketcha Courtès d’avoir falsifié les propositions du Dg. Ainsi des 7 cadres recrutés par le Conseil d’administration, 5 sont originaires de la seule région de l’Ouest. D’où cette accusation qu’on lui fait d’être foncièrement tribaliste alors que du bout des lèvres elle est contre le tribalisme.

Un autre point d’achoppement entre les 2 têtes de proue du management de la Sic, c’est cette accusation balancée au Dg d’avoir refusé d’exécuter les instructions du Conseil d’administration. Sur cette question notre note révèle que qu’en date du 20 décembre 2019, Gilles Yomsi Sime, neveu de Mme Ketcha. a été recruté et nommé au poste de sous-directeur des moyens généraux et sa titularisation ne devait intervenir qu’au terme d’une période d’essai de 3 mois. Sauf qu’au terme de cette période, il a obtenu la note de 9/20 à son évaluation, le Dg va donc mettre fin à sa période d’essai jugée non concluante. Suffisant pour que la Pca instruise le Dg de revenir sur sa décision.

Alors que la question n’a pas été évoquée au cours du Conseil d’administration, les administrateurs sont surpris de voir une résolution instruisant le Dg à rétablir Gilles Yomsi Sime dans ses fonctions. Autre grief de Mme Ketcha à l’endroit de Sardaouna, c’est le non-respect des membres du gouvernement. Et la note de renseigner qu’il s’agit d’une volonté manifeste de nuire à Sar-daouna. Ainsi la note rapporte que dans la matinée du 2 novembre, Ahmadou Sar-daouna est victime d’un malaise. Il informe le Dga de son indisponibilité avant l’heure de la cérémonie qui n’était autre que l’ouverture d’un séminaire de formation des responsables de la Sic pour que ce dernier prenne le relais. en attendant qu’il fasse tous les examens.

La Pca saute alors sur l’occasion pour ternir son image auprès du Consupe. Elle ira plus loin, en lui -adressant une lettre d’observation malgré la présentation par le Dg de son dossier médical complet. Dans la foulée, il y a cette affaire de la réforme des véhicules.

Ici, le Dg est accusé de s’être auto attribuer par vente directe le véhicule Toyota Prado VX, immatriculé Ce 426 DS. Pourtant, la note indique que la vente du reste légale est intervenue en exécution de l’article 4 de la résolution 036/Ca/Sic/2019 et donc après accord formel de la Pca. Que dire donc de l’ouverture et la gestion des caisses de régie d’avance ?

La note indique qu’elles ont été ouvertes par décision N°017/93/S/Dg/Sic du 9 juillet 1993 complétée par la décision N°22/2006/Dg/Sic du 15 mars 2006, bien avant l’arrivée de Sar-daouna comme Dg de la Sic. Contrairement donc aux allégations de la Pca, il n’existe pas des caisses de régie d’avance à la Sic. Par contre signale notre même note, il existe des caisses de régie d’avance qui permettent le fonctionnement normal des unités opérationnelles et depuis la nomination de Sardaouna comme Dg, aucune nouvelle caisse n’a été créée.

Et les multiples missions de contrôle effectuées par le Consupe n’ont révélé aucunq anomalie dans la gestion et le fonctionnement de ces caisses. L’on va terminer ce tableau en faisant une intrusion dans l’accusation faite au Dg d’avoir une propension à la passation des marchés de gré à gré. Selon notre même note, des documents contredisent cette allégation du Pca qui soutient une chose et son contraire.

En effet précise la note, par sa correspondance N°05159/L/Minhdu/Sg/Dhspi du 18 novembre 2020, la Pca a instruit le Dg à signer un contrat de gré à gré avec le groupe Duval d’un montant de 900 millions de Fcfa, en vue de l’achèvement des travaux de construction de 2 immeubles de 40 – logements du programme gouvernemental sur le site d’Olembé à Yaoundé.

L’on soutient également qu’en réponse à la lettre N°084/L/Sic/Dg/2020 du 16 octobre 2020 de la Sic, Mme le Minhdu avait saisi le Minmap pour solliciter un gré à gré en même temps qu’elle autorisait le Dg/Sic à signer une convention avec la même entreprise pour les mêmes prestations.

S’agissant du programme gouvernemental de construction de 10 000 logements sociaux et conformément au contrat d’assistance qui fait de la Sic, le maître d’ouvrage délégué, à la surprise générale, le Minhdu a signé 2 marchés au profit des établissements Andong et Fils en violation du statut de la Sic dans ledit contrat, d’où le refus du Dg de la Sic de valider les décomptes issus de ce marché non conforme. Toutes choses qui ne font qu’empirer la collaboration entre le Pca et le Dg.

Aux dernières nouvelles nos antennes au Minhdu indiquent que Célestine Ketcha Courtès n’aurait pas fini de chercher des poux sur le crâne dégarni du Dg de la Sic. Elle aurait ainsi demandé à 2 hauts responsables dont l’un a fortement requis l’anonymat d’imiter carrément la signature du Dg de la Sic pour lui trouver des manquements après 7 ans passé comme Sg du Minhdu et livrer les prétendus manquements à la presse. Ce que les 2 directeurs, par acquis de .conscience, auraient refusé de faire. Vrai ou faux ? Toujours est-il que la collaboration entre Mme le Minhdu et le Dg de la Sic est des plus exécrables.

La Nouvelle

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

Les défenseurs des droits de l'homme au Cameroun ont condamné la peine de cinq ans de prison prononcée à l'encontre de deux femmes transgenres pour "tentative d'homosexualité" et outrage public à la pudeur. L'avocat des deux femmes, qui ont été arrêtées pour avoir porté des vêtements féminins dans un restaurant, a déclaré qu'elles préparaient un appel. Dans une déclaration, Human...

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun a été désigné par FIBA Afrique pour abriter l'AfroBasket féminin 2021. La compétition se déroulera au palais des sports de Yaoundé du 17 au 26 septembre prochain. L'annonce a été faite après la signature de l'accord d'accueil par le ministre camerounais des Sports, Kombi Mouelle, au nom du gouvernement camerounais. Le tournoi revient à Yaoundé pour la première...

Un incendie dans les locaux de Vision 4 à Yaoundé

“La forte pluie” à l’origine de l’incendie à Vision 4

Dans un communiqué radiopresse signé ce 13 mai par le chef de la division de la Communication du groupe l’Anecdote, l’on apprend que ledit incendie aurait été causé par la forte pluie. La nouvelle a vite fait le tour de la ville de Yaoundé et des réseaux sociaux. Un feu s’est déclaré dans le bâtiment abritant le groupe l’Anecdote à...

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

En s'arrogeant l'exclusivité de l'attribution des marchés, le casting des entreprises, le comptage des matériels, la présidence met en déroute le premier ministre, transforme le Minsanté en une simple caisse d'enregistrement, le ministre en garçon de course. Une correspondance du Minetat/Sgpr adressée le 20 avril 2021 au Ministre de la santé publique frappée de la mention « Très urgent »...