Cameroun Actuel

Wilfried Ekanga : au Cameroun, « la religion est à la solde de la barbarie gouvernementale »

Selon le critique politique camerounais, les chefs religieux pensent que défendre les droits de l’homme c’est faire de la politique.

Dans une tribune publiée sur sa page Facebook, le critique politique camerounais Wilfried Ekanga s’en prend aux chefs religieux camerounais. Pendant que les chefs religieux tchadiens sont dans la rue en train de protester contre le coup d’État organisé par le fils d’Idris Deby, ceux du Cameroun « pensent que défendre les droits de l’homme et dénoncer l’oppression et la torture au nom d’un peuple meurtri, c’est « faire de la politique », regrette-t-il.

Plus grave, « on emprisonne leurs concitoyens par pure haine et par tribalisme cru sans aucun motif légal, et ils restent muets comme la tombe de Jésus. On assassine et on fait disparaitre les corps et ils pensent que nous sommes à Jérusalem et que Wazizi va ressusciter… Mais quand il faut célébrer Biya à haute voix ou quand il faut demander à la police de venir arrêter les manifestants à la poste centrale, ils ne voient soudain plus qu’ils font de la politique », critique l’essayiste et grand soutien de Maurice Kamto.

Pour Wilfried Ekanga, les religieux sont complices de la souffrance des Camerounais. Par exemple, Njifenji fait évacuer en Suisse par l’État du Cameroun. Mais, « il n’y a aucun « homme de Dieu » pour lui dire que le Cameroun a des hôpitaux de référence, et que la foi soulève des montagnes ? »

Ci-dessous l’intégralité de sa tribune

La mare des avares

» DIEU EST MORT  »
En ce moment même au Tchad, les chefs religieux sont dans la rue en train de protester contre le coup d’État dynastique organisé par le fils d’Idris Deby avec le soutien de la France.

Au Cameroun, les chefs religieux pensent que défendre les droits de l’homme et dénoncer l’oppression et la torture au nom d’un peuple meurtri, c’est « faire de la politique ».

On emprisonne leurs concitoyens par pure haine et par traibalisme cru sans aucun motif légal, et ils restent muets comme la tombe de Jésus. On assassine et on fait disparaitre les corps et ils pensent que nous sommes à Jérusalem et que Wazizi va ressusciter… Mais quand il faut célébrer Biya à haute voix ou quand il faut demander à la police de venir arrêter les manifestants à la poste centrale, ils ne voient soudain plus qu’ils font de la politique.
Un pays de malades mentaux où tu peux soutenir un vieux dictateur et continuer de brailler partout : « Je suis apolitique! »

Njifenji a 408 ans. Il se fait évacuer en Suisse par l’État du Cameroun. Il n’y a aucun « homme de Dieu » pour lui dire que le Cameroun a des hôpitaux de référence, et que la foi soulève des montagnes ?

Ces braves « chefs spirituels » sont devenus l’antichambre du RDPC. S’il y a 300 partis politiques, ils sont le 301ème. Car au pays des crevettes, la religion est à la solde de la barbarie gouvernementale et Biya est le seul vrai Dieu. Vous craignez la répression alors que Simon-Pierre, Moïse et Mohammed ont tout risqué pour défendre leurs idées ? Où est l’exemple que vous incarnez ?

Et pourquoi vous n’avez pas la foi que Dieu va vous protéger ?

L’homme qui soutient le braquage politique au Tchad est le même qui garde à l’instant où j’écris ces lignes Bibou Nssack, Alain Fogue et près de 300 autres en prison pour des motifs dont vous-mêmes n’avez aucun souvenir … puisqu’il n’y en a pas ! Le simple fait de vous taire est la preuve que vous-mêmes êtes conscients de vivre dans une dictature sauvage et primitive, indigne du XXIe siècle.

Ludovic Lado ou Samuel Kleda dans une moindre mesure sortent du lot. Le reste ne sont que des complices en robe blanche. Or entre l’habit et le moine il y a un gouffre.
En RDC il y a deux ans, le Cardinal Fridolin Ambongo, archevêque de Kinshasa, s’était lui aussi dressé contre le forcing constitutionnel de Joseph Kabila. La postérité lui reconnaît aujourd’hui le mérite de sa contribution à l’alternance dans ce pays. Pendant ce temps, dans votre pays, des gens se baladent avec les « Livres Saints » sans jamais pratiquer les leçons de sainteté et de justice qui s’y trouvent. On vole, on viole, on tue, ils regardent.
Et ils vous demandent de « beaucoup prier. »

Voici ce que l’écrivain allemand Friedrich Nietzsche dit dans un livre qu’il a rédigé en 1882 sous le titre < Le Gai Savoir > :  » Dieu est mort ! Dieu reste mort ! Et c’est nous qui l’avons tué ! Comment nous consoler, nous les meurtriers des meurtriers ? »

Je pense qu’à ce niveau, même l’eau du Jourdain n’est pas aussi claire.

EKANGA EKANGA CLAUDE WILFRIED
( Il faudra d’ailleurs vérifier le passeport de ce type, car je crois qu’il était Camerounais )

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

Les défenseurs des droits de l'homme au Cameroun ont condamné la peine de cinq ans de prison prononcée à l'encontre de deux femmes transgenres pour "tentative d'homosexualité" et outrage public à la pudeur. L'avocat des deux femmes, qui ont été arrêtées pour avoir porté des vêtements féminins dans un restaurant, a déclaré qu'elles préparaient un appel. Dans une déclaration, Human...

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun a été désigné par FIBA Afrique pour abriter l'AfroBasket féminin 2021. La compétition se déroulera au palais des sports de Yaoundé du 17 au 26 septembre prochain. L'annonce a été faite après la signature de l'accord d'accueil par le ministre camerounais des Sports, Kombi Mouelle, au nom du gouvernement camerounais. Le tournoi revient à Yaoundé pour la première...

Un incendie dans les locaux de Vision 4 à Yaoundé

“La forte pluie” à l’origine de l’incendie à Vision 4

Dans un communiqué radiopresse signé ce 13 mai par le chef de la division de la Communication du groupe l’Anecdote, l’on apprend que ledit incendie aurait été causé par la forte pluie. La nouvelle a vite fait le tour de la ville de Yaoundé et des réseaux sociaux. Un feu s’est déclaré dans le bâtiment abritant le groupe l’Anecdote à...

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

En s'arrogeant l'exclusivité de l'attribution des marchés, le casting des entreprises, le comptage des matériels, la présidence met en déroute le premier ministre, transforme le Minsanté en une simple caisse d'enregistrement, le ministre en garçon de course. Une correspondance du Minetat/Sgpr adressée le 20 avril 2021 au Ministre de la santé publique frappée de la mention « Très urgent »...