Cameroun Actuel

Transport urbain : les « cargos » sont de retour à Douala

Les clandestins refont progressivement surface dans la ville, en quantité et surtout en qualité toujours aussi médiocre.

Ce jeudi 22 avril, le lieu-dit Texaco-aéroport a été le théâtre d’une scène de panique. Juste après avoir franchi l’échangeur, un car de transport « cargo » d’une capacité de 30 places, se rendant vers Ndogpassi-marché, a subitement pris feu au niveau du moteur. Tous les passagers se sont retrouvés enveloppés par une épaisse fumée venant de l’avant du véhicule. Suffoquant et pris de panique, ils se sont rués vers l’étroite portière, tandis que les plus athlétiques sautaient par les issues de secours. Une scène de panique qui a davantage accentué lé bouchon déjà formé à cet endroit.

« C’est la deuxième fois que ce cargo prend feu », dira un des passagers. Tant bien que mal, le chauffeur et quelques âmes de bonne volonté se sont engagés à éteindre les flammes à l’aide de morceaux de tissu. « Cette voiture n’a même pas d’extincteur. Ils auraient pu éteindre ce feu plus facilement », observe un autre passager visiblement habitué à emprunter ce « cargo ».

De l’extérieur, l’on pouvait apercevoir les flammes se développer peu à peu dans le moteur au point de tomber au sol. Suite au conseil d’un passant, les secouristes vont verser du sable sur les flammes jusqu’à leur extinction. Plus de peur que de mal. Aucune perte en vie humaine n’a été enregistrée.

Cet évènement remet sur la table la question du retour progressif des « cargo » dans les rues de Douala. Ils reprennent visiblement droit de cité. Ce mode de transport avait pourtant été formellement interdit il y a quelques années, suite au nombre d’accidents mortels dans lesquels ils étaient impliqués. Les « cargos » reviennent peu à peu avec les mêmes défauts : vétusté, absence de pièces officielles exigibles, non-respect des règles sécuritaires, incivisme des conducteurs et « motor boy », surcharges…

Aux heures de pointe et surtout en fin de journée, les tricycles et les camionnettes de chantier se muent aussi en véhicules de transport. Ces engins réunissent, à la vérité, toutes les conditions propices à la survenue d’accidents. Ce qui n’a pas l’air d’émouvoir leurs conducteurs. Ni même les passagers… Jusqu’à ce qu’un moteur prenne feu.

Cameroon tribune

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

Les défenseurs des droits de l'homme au Cameroun ont condamné la peine de cinq ans de prison prononcée à l'encontre de deux femmes transgenres pour "tentative d'homosexualité" et outrage public à la pudeur. L'avocat des deux femmes, qui ont été arrêtées pour avoir porté des vêtements féminins dans un restaurant, a déclaré qu'elles préparaient un appel. Dans une déclaration, Human...

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun a été désigné par FIBA Afrique pour abriter l'AfroBasket féminin 2021. La compétition se déroulera au palais des sports de Yaoundé du 17 au 26 septembre prochain. L'annonce a été faite après la signature de l'accord d'accueil par le ministre camerounais des Sports, Kombi Mouelle, au nom du gouvernement camerounais. Le tournoi revient à Yaoundé pour la première...

Un incendie dans les locaux de Vision 4 à Yaoundé

“La forte pluie” à l’origine de l’incendie à Vision 4

Dans un communiqué radiopresse signé ce 13 mai par le chef de la division de la Communication du groupe l’Anecdote, l’on apprend que ledit incendie aurait été causé par la forte pluie. La nouvelle a vite fait le tour de la ville de Yaoundé et des réseaux sociaux. Un feu s’est déclaré dans le bâtiment abritant le groupe l’Anecdote à...

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

En s'arrogeant l'exclusivité de l'attribution des marchés, le casting des entreprises, le comptage des matériels, la présidence met en déroute le premier ministre, transforme le Minsanté en une simple caisse d'enregistrement, le ministre en garçon de course. Une correspondance du Minetat/Sgpr adressée le 20 avril 2021 au Ministre de la santé publique frappée de la mention « Très urgent »...