Cameroun Actuel

Vaccin contre le Coronavirus : Joseph Dion Ngute a pris sa dose de Sinopharm (vidéo)

Joseph Dion Ngute le premier ministre s’est fait vacciner hier 21 avril 2021.

C’est à l’immeuble étoile que Joseph Dion Ngute s’est fait vacciner contre le coronavirus hier mercredi 21 avril 2021. Pour la circonstance, il était accompagné d’autres membres du gouvernement parmi lesquels, dont Grégoire Owona ministre du Travail et de la Sécurité sociale, Joseph Beti Assomo ministre de la Défense, Joseph LE ministre de la Fonction Publique et de la Réforme administrative, Marie Thérèse Abena Ondoa ministre de la Promotion de la Femme et de la Famille etc. Il y avait aussi des Représentants-Résidents des organismes du système des Nations Unies. Tous se sont soumis volontairement à cet exercice.

«Comme nous constatons, autour de nous, les gens meurent; les gens qui nous sont chers sont en train de tomber à cause de COVID. Il est donc important de prendre des mesures pour arrêter tout cela. Et jusqu’alors, la seule façon véritable d’y arriver, c’est la vaccination. C’est pour cela que je me suis fait vacciner. J’ai pris la dose, je suis bien portant. J’encourage tous les Camerounais à se faire vacciner, parce que si, éventuellement quelqu’un est contaminé par ce virus, si vous êtes vacciné ça passe presque inaperçu; vous n’êtes pas en difficulté comme c’est le cas actuellement», a indiqué le Premier Ministre.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

« J’étais seul sur un lit froid et muet » : le témoignage poignant d’un malade guéri du Coronavirus

Alerte – Covid 19 : relâchement des mesures barrières dans les hôpitaux au Cameroun

 Le port du masque constitue l'arbre qui cache la forêt dans de nombreuses formations sanitaires de Yaoundé.   Un tour dans certaines formations sanitaires de l'arrondissement de Yaoundé V le 26 avril dernier. Dans l'un des centres assidûment fréquenté par des malades, une seule entrée sur les trois que compte cet hôpital est opérationnelle. Mais il faut montrer patte blanche...