Cameroun Actuel

Echanges de procédés entre Laurent Esso et Célestin Tawamba : la république du mépris et de l’impolitesse

Quand le patronat d’un pays refuse de recevoir un membre du gouvernement dudit pays, on est loin d’une situation normale. Au Cameroun rien n’est normal et les responsabilités ne se trouvent pas forcément où l’on croit.

L’opinion est secouée ces derniers temps par la passe épistolaire de Célestin Tawamba, Président du Groupement Interprofessionnel du Cameroun à Laurent Esso, Ministre d’Etat en charge de la Justice et Garde des Sceaux. Lisons là ensemble, celte lettre :

Excellence Monsieur le Ministre d’Etat

Nous accusons réception ce jour 15 avril 2021 de votre correspondance relative à la rencontre d’échanges avec les opérateurs économiques, programmée pour le 16 avril 2021 et dont référence est reprise en marge.

Cependant, y faisant suite et conformément à notre lettre d’invitation, cette importante concertation était prévue avec le ministre d’Etat, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

Toutes les communications y relatives en ont abondamment fait état. •«Pour ces raisons, nous sommes dans le regret de ne pas pouvoir accueillir la délégation qui est annoncée dans votre correspondance.

En retour, nous sommes disposés à , vous accueillir à une prochaine date à votre convenance.

Sachant compter sur votre compréhension habituelle.

Nous vous prions d’agréer, Excellence Monsieur le Ministre d’Etat, l’expression de notre haute considération.

Célestin Tawamba, Président du Gicam

En résumé, si l’on veut faire l’exégèse de cette lettre, on peut dire qu’il y a eu un échange de correspondances antérieures entre le Gicam et le Ministère de la Justice au sujet des. préoccupations des opérateurs économiques sur le péril que font peser les magistrats sur le climat des affaires à cause des libertés qu’ils prennent avec la corruption. Suite à ces échanges de correspondances, les deux parties ont convenu de se rencontrer à Douala le 16 avril 2021 pour en discuter. La veille 15 avril, le Président du Gicam reçoit une correspondance l’informant de ce que le Ministre d’Etat avec qui il a échangé auparavant ne viendra plus.

Par voie écrite, Laurent Esso l’informe qu’il va se faire représenter par son ministre délégué, le sulfureux Me Momo Jean de Dieu. Sans une et sans deux, ce même 15 avril 2021, le Président du Gicam se penche sur son pupitre et rédige à son tour une correspondance adressée au Ministre d’Etat pour lui signifier qu’il est au regret de ne pouvoir recevoir ses émissaires au regard du sérieux des sujets évoqués par le Gicam (sous entendu que sa délégation est assimilable à des blagueurs de bas étage).

En conséquence de quoi, le Gicam attend que le Ministre lui signale sa disponibilité pour reprogrammer à une date ultérieure cette rencontre devenue caduque. La meilleure dit-on, est que c’est par les médias que le destinataire et sans soute les émissaires qui s’étaient déjà mis en route pour Douala, apprennent qu’ils ne sont pas attendus et qu’ils ne seront, pas reçus.

D’emblée, ces façons de faire sont incompréhensibles ailleurs. Mais on est Cameroun des mépris et de l’inélégance. Le premier mépris ne vient pas de là où on croit. On a de la peine à croire que le Ministre d’Etat n’était pas lui-même méprisant à l’endroit de son vis-à-vis qui est quand même le représentant du patronat, créateur des richesses et des emplois dans son pays, pour lui signifier par courrier la veille de leur rendez-vous qu’il ne serait plus là.

Le résultat aurait-il clé le même si le Ministre d’Etat était ” descendu au niveau de son interlocuteur ” pour lui passer un coup de fil et discuter avec lui des raisons de son absence ? Nous sommes nombreux à penser que le résultat aurait été différent si cette courtoisie avait été observée.

Impolitesse pour Impolitesse, le Président du Gicam, a vile fait de “s’élever” au niveau de son vis-à-vis, par les.mêmes procédés. L’urgence commandant sans doute le fait que la presse et les médias devraient être informés de ce refus de recevoir les émissaires du, Ministre avant les concernés.

Pour certains mêmes, le Président du Gicam ne s’est pas “élevé” au niveau du Ministre, il est allé au-delà en laissant entendre implicitement l’incompétence de la délégation à comprendre les préoccupations en discussion. Un regrettable impair chez un coutumier des faits : Célestin Tawamba, il. y a quelques temps demandait que soit congédié le Directeur Général des Impôts. On le savait patron d’entreprises, certains lé découvraient patron du Gouvernement…

Quelle République du mépris et de l’impolitesse !!!

Ouest Echos 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun a été désigné par FIBA Afrique pour abriter l'AfroBasket féminin 2021. La compétition se déroulera au palais des sports de Yaoundé du 17 au 26 septembre prochain. L'annonce a été faite après la signature de l'accord d'accueil par le ministre camerounais des Sports, Kombi Mouelle, au nom du gouvernement camerounais. Le tournoi revient à Yaoundé pour la première...

Un incendie dans les locaux de Vision 4 à Yaoundé

“La forte pluie” à l’origine de l’incendie à Vision 4

Dans un communiqué radiopresse signé ce 13 mai par le chef de la division de la Communication du groupe l’Anecdote, l’on apprend que ledit incendie aurait été causé par la forte pluie. La nouvelle a vite fait le tour de la ville de Yaoundé et des réseaux sociaux. Un feu s’est déclaré dans le bâtiment abritant le groupe l’Anecdote à...

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

En s'arrogeant l'exclusivité de l'attribution des marchés, le casting des entreprises, le comptage des matériels, la présidence met en déroute le premier ministre, transforme le Minsanté en une simple caisse d'enregistrement, le ministre en garçon de course. Une correspondance du Minetat/Sgpr adressée le 20 avril 2021 au Ministre de la santé publique frappée de la mention « Très urgent »...

Patrick Mboma en deuil

Patrick Mboma en deuil

L’ancien international camerounais vient de perdre sa maman qui a succombé à une maladie.  "Il est arrivé en urgence à Douala cette nuit (13 mai 2020), pour assister sa maman malade. Malheureusement, le sort en a décidé autrement", révèle le journaliste de sports, Martin Camus Mimb. Je crois avoir gagner un ANGE! MAMAN, je t'aime... — Patrick Magic MBOMA (@MBOMAPatrick)...