Cameroun Actuel

Covid-19 : Owona Nguini dit non à la vaccination

L’universitaire remet en question la stratégie adoptée par le gouvernement. Il préconise l’exploitation de la pharmacopée traditionnelle.

La campagne de vaccination anti-Covid-19, lancée par le gouvernement, n’est pas du goût du Pr. Mathias Éric Owona Nguini. Invité le 18 avril à l’émission « Le club » sur la chaine B-News, le vice-recteur de l’université de Yaoundé 1 n’a pas dissimulé son scepticisme. Il questionne la stratégie vaccinale adoptée par les pouvoirs publics et suggère une meilleure exploitation de la pharmacopée traditionnelle.

« Les inquiétudes des uns et des autres aujourd’hui sont explicables, car dans l’histoire du Cameroun, il y a eu des cas où des vaccins ont créé des problèmes », a-t-il déclaré. Puis d’ajouter, « nous sommes d’abord en pleine lutte géoéconomique et du point de vue des canons même de l’Oms,”nous sommes dans une situation très ambigüe parce qu’il n’y a pas eu assez de temps pour que l’efficacité du vaccin soit démontrée. Mais comme il y a beaucoup de profits en jeu, les grandes multinationales se lancent vers les marchés à conquérir ».

Bien que le Cameroun ait reçu, sous forme de dons, le vaccin chinois Sinopharm, le gouvernement donne également une quote-part financière pour l’acquisition d’autres vaccins, à l’instar du Britannique AstraZeneca. Le Pr. Owona Nguini pense que les autorités sanitaires devraient s’appuyer sur l’expertise du Centre de biotechnologie, basé à l’université de Yaoundé I, dans le but de déterminer s’il y a ou non des variants camerounais du virus.

« Il faut que nous puissions positionner des outils que nous avons…Nous devons à travers ce type de crise, développer des approches d’internationalisation, notamment la question de la médecine traditionnelle », a-t-il indiqué.

Il convient de noter que depuis la survenue de la crise sanitaire du Covid-19 au Cameroun, la pharmacopée traditionnelle, avec l’usage des plantes comme option de lutte, a été au centre des réflexions. L’on a notamment l’archevêque de Douala, Mgr Kleda, qui a beaucoup fait parler de lui avec ses deux produits, Elixir Covid et Adsak Covid.

En ce qui concerne le gouvernement, la ministre de la Recherche scientifique et de l’innovation (Minresi), Madeleine Tchuinté, a été au four et au moulin, de concert avec les acteurs de la pharmacopée traditionnelle, pour pouvoir trouver un remède endogène conte la pandémie.

«Le Cameroun s’est doté, au plus haut niveau, d’un comité interministériel de coordination de la lutte contre le Covid-19 et d’un conseil scientifique, placés sous l’autorité du Premier ministre. Dans cette dynamique patriotique et solidaire, tous les acteurs de la santé avec au premier rang ceux qui valorisent la riche pharmacopée traditionnelle, encore appelée médecine alternative, sont appelés à apporter leur immense savoir en vue de soigner cette maladie, d’éradiquer ce virus», avait indiqué, le 15 juillet 2020, la Minresi.

C’était lors d’une réunion avec les acteurs de la médecine traditionnelle. Rappelons qu’afin de montrer aux populations que le vaccin ne représente aucun danger, le ministre de la Santé publique Manaouda Malachie et certaines personnalités ont accepté de se faire injecter en mondovision.

Info Matin

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

Les défenseurs des droits de l'homme au Cameroun ont condamné la peine de cinq ans de prison prononcée à l'encontre de deux femmes transgenres pour "tentative d'homosexualité" et outrage public à la pudeur. L'avocat des deux femmes, qui ont été arrêtées pour avoir porté des vêtements féminins dans un restaurant, a déclaré qu'elles préparaient un appel. Dans une déclaration, Human...

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun a été désigné par FIBA Afrique pour abriter l'AfroBasket féminin 2021. La compétition se déroulera au palais des sports de Yaoundé du 17 au 26 septembre prochain. L'annonce a été faite après la signature de l'accord d'accueil par le ministre camerounais des Sports, Kombi Mouelle, au nom du gouvernement camerounais. Le tournoi revient à Yaoundé pour la première...

Un incendie dans les locaux de Vision 4 à Yaoundé

“La forte pluie” à l’origine de l’incendie à Vision 4

Dans un communiqué radiopresse signé ce 13 mai par le chef de la division de la Communication du groupe l’Anecdote, l’on apprend que ledit incendie aurait été causé par la forte pluie. La nouvelle a vite fait le tour de la ville de Yaoundé et des réseaux sociaux. Un feu s’est déclaré dans le bâtiment abritant le groupe l’Anecdote à...

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

En s'arrogeant l'exclusivité de l'attribution des marchés, le casting des entreprises, le comptage des matériels, la présidence met en déroute le premier ministre, transforme le Minsanté en une simple caisse d'enregistrement, le ministre en garçon de course. Une correspondance du Minetat/Sgpr adressée le 20 avril 2021 au Ministre de la santé publique frappée de la mention « Très urgent »...