Cameroun Actuel

Vaccination du personnel médical : 6 centres déjà ouverts à Yaoundé

Sur les 45 sites prévus dans la région du Centre, quelques-uns fonctionnent. Les personnels de santé exerçant dans des formations sanitaires n’étant pas encore accréditées pourront s’y rendre dans les autres.

Les centres de vaccination contre la Covid-19 opérationnels dans la ville de Yaoundé sont ceux qu’a inaugurés le ministre de la Santé publique, Manaouda Malachie. C’était les 12 et 13 avril 2021 derniers. Il s’agit d’Orca, le centre spécialisé de prise en charge des patients atteints du coronavirus, de l’hôpital Gynéco-obstétrique et pédiatrique de Ngousso, de l’hôpital de central de Yaoundé.

« Nous avons également le site de la délégation régionale de la Sànté publique du Centre qui, de façon exceptionnelle, a permis que le personnel puisse s’y rendre. Il y a également le site du centre des handicapés d’Etoug-Ebe et celui de l’hôpital de district de Biyem- Assi », ajoute le coordonnateur du groupe technique régional du Programme élargi de vaccination du Centre (Pev), le Dr Brice Edzoa Essomba. Et le fait que les centres de vaccination soient dans les formations sanitaires n’est pas fortuit.

Explication du coordonnateur du groupe technique régional du Pev : « il faut savoir que les sites ont été ouverts dans certaines formations sanitaires pour se rapprocher des personnels de santé car, nous ne voudrions pas qu’ils s’absentent des formations sanitaires pendant de longues heures parce qu’ils vont se faire vacciner ».

La vaccination se poursuit. Et seuls, les personnels de santé classés comme cible prioritaire par le Conseil scientifique des urgences de la santé publique et du National Immunisation Technical Advisory Group (Nitag) sont concernés par le premier de 200 000 doses de vaccin Sinopharm.

Pour se faire vacciner, ils se rendent exclusivement dans les centres cités plus haut. Le processus bien qu’évident est le suivant: se faire enregistrer en donnant toutes les informations sur soi, puis, se faire vacciner. Les moindres manifestations postvaccinales (petite fièvre, maux de tête) signalées sont prises en compte. Car dans les différents centres de vaccination opérationnels, une salle d’observation est aménagée.

15 minutes, c’est le temps que dure l’observation ; après quoi, toute personne ayant reçu la.dose de vaccin Sinopharm peut vaquer à ses occupations, la carte de vaccination à main. Les personnes vaccinées mardi à l’hôpital Central de Yaoundé prendront la deuxième dose le 05 mai 2021 ; à Orca ; ce sera le 03 mai 2021. Le coordonnateur du groupe technique régional du Pev au Centre fait savoir que là où on a pris la première dose, on devrait y repartir pour prendre la seconde dose. Ainsi, les personnes ayant reçu la première dose à Orca repartira à Orca pour la deuxième dose. Pour plus de prudence, un centre d’écoute et de veille est ouvert et accessible via le numéro 1510.

Comment fait-on dans les autres points de la ville ?

243 centres de vaccination ont été sélectionnés sur toute l’étendue du territoire national sur les 522 que prévoit le plan de vaccination, souligne le secrétaire permanent du Pev, le Dr Tcho Kfe Shalom. Dans la région du Centre 45 sites, répartis dans 30 districts de santé de la région ont été prévus. Le coordonnateur du groupe technique régional du Pev du Centre, le Dr Brice Edzoa Essomba explique : « Dans la ville de Yaoundé, il y aura sensiblement 15 sites supplémentaires par rapport aux autres districts de la région du Centre qui n’en auront qu’un site».

Il précise que « Le centre de vaccination sera l’hôpital de référence dans chaque district de santé. Et puis, en fonction des disponibilités, les chaînes de froid des formations sanitaires doivent être accréditées pour s’assurer de la bonne conservation des équipements homologués, avant de valider l’accréditation du site. C’est un processus qui se suit. Il est actuellement en cours. C’est d’ailleurs cela qui retarde un peu le début de la vaccination dans» certaines formations sanitaires et dans certains districts de santé. Nous attendons le rapport d’accréditation pour pouvoir connaître toutes les formations sanitaires qui seront des centres de vaccination anti-Covid-19».

Les conditions d’opérationnalisation des centres

Pour qu’un centre de vaccination anti-Covid-19 soit opérationnel, il faudrait que la formation sanitaire qui l’abrite soit accréditée. Que faut-il pour se faire accréditer ? Le Dr Brice Edzoa Essomba répond : « Pour qu’un centre de vaccination soit opérationnel, il faut, premièrement, un personnel formé par les professionnels du Pev. Il faut une cohorte d’infirmiers diplômés d’Etat pour la vaccination et des personnels comme les mobilisateurs sociaux. Ils sont là pour donner la bonne information, sensibiliser, et donner des dates de rendez-vous aux personnes voulant se faire vacciner ou s’étant déjà fait vacciner ». Ce personnel, assure le secrétaire permanent du Pev sera bientôt formé.

L’autre élément qui- entre dans le processus d’accréditation est la chaîne de froid remise par le Pev, est son homologation. La chaîne de froid a la capacité de conserver les vaccins entre + 2 et +8. Il ne saurait y avoir une rupture de la chaîne de froid. Dans les endroits où il n’y a pas d’électricité, il existe des chaînes de froid solaires, apprend-on.

La capacité à gérer les effets secondaires à l’immédiat est également un élément qui entre en compte dans le processus d’accréditation. « C’est la raison pour laquelle la plupart des sites de vaccination sont des centres de référence des districts de santé où l’on sait qu’il y a un minimum de plateau technique adéquat ou un matériel de réanimation », clarifie le coordonnateur du groupe technique régional du Pev du Centre.

Toutefois, les personnels de santé exerçant dans une formation sanitaire n’ayant pas été accréditée pour la vaccination anti-Covid 19 et désireux de se faire vacciner peuvent juste se renseigner. « Nous partageons la liste des formations sanitaires accréditées », rassure le coordonnateur du groupe technique régional du Pev du Centre.

A l’endroit des autres personnes cibles et des Camerounais lambda, le coordonnateur du groupe technique régional du Pev du Centre annonce que dès la semaine prochaine, les campagnes vont s’intensifier. « Tous, les nouveaux sites de vaccination où les populations pourront se rendre et se faire vacciner seront communiqués afin que tout le monde soit informé », promet-il.

Le Jour

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

Les défenseurs des droits de l'homme au Cameroun ont condamné la peine de cinq ans de prison prononcée à l'encontre de deux femmes transgenres pour "tentative d'homosexualité" et outrage public à la pudeur. L'avocat des deux femmes, qui ont été arrêtées pour avoir porté des vêtements féminins dans un restaurant, a déclaré qu'elles préparaient un appel. Dans une déclaration, Human...

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun a été désigné par FIBA Afrique pour abriter l'AfroBasket féminin 2021. La compétition se déroulera au palais des sports de Yaoundé du 17 au 26 septembre prochain. L'annonce a été faite après la signature de l'accord d'accueil par le ministre camerounais des Sports, Kombi Mouelle, au nom du gouvernement camerounais. Le tournoi revient à Yaoundé pour la première...

Un incendie dans les locaux de Vision 4 à Yaoundé

“La forte pluie” à l’origine de l’incendie à Vision 4

Dans un communiqué radiopresse signé ce 13 mai par le chef de la division de la Communication du groupe l’Anecdote, l’on apprend que ledit incendie aurait été causé par la forte pluie. La nouvelle a vite fait le tour de la ville de Yaoundé et des réseaux sociaux. Un feu s’est déclaré dans le bâtiment abritant le groupe l’Anecdote à...

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

En s'arrogeant l'exclusivité de l'attribution des marchés, le casting des entreprises, le comptage des matériels, la présidence met en déroute le premier ministre, transforme le Minsanté en une simple caisse d'enregistrement, le ministre en garçon de course. Une correspondance du Minetat/Sgpr adressée le 20 avril 2021 au Ministre de la santé publique frappée de la mention « Très urgent »...