Cameroun Actuel

Covid-19 : le Cameroun réceptionne plus de 391 200 doses de vaccin COVAX

Plus de 391 200 doses de vaccin contre la COVID-19, expédiées par l’intermédiaire de COVAX, un partenariat entre la Coalition pour les Innovations en matière de Préparation aux Epidémies (CEPI), Gavi, l’UNICEF et l’OMS, sont arrivées le 17/04/2021 au Cameroun à l’aéroport international de Nsimalen autour de 19h 15 minutes.

C’est une étape historique vers l’objectif d’assurer une distribution équitable des vaccins contre la COVID-19 dans le monde entier, dans le cadre de ce qui sera la plus grande opération d’achat et de fourniture de vaccins de l’histoire. Cette livraison fait partie d’une première vague d’arrivées sur la première dotation de 1,752,000 vaccins Astra Zeneca-Sabin Institute of India offerte par l’initiative COVAX au pays, qui se poursuivra dans les jours et les semaines à venir.

Le pays s’est prononcé pour l’utilisation du vaccin Astra Zeneca qui répond aux conditions de conservation existantes dans le pays (entre 2°et 8°C). Un plan de déploiement du vaccin contre la COVID-19 au Cameroun a été validé par le pays et approuvé par l’initiative COVAX.

Il y’a plus d’un an que le Cameroun enregistrait son premier cas de COVID-19. Dès ce moment, des mesures préventives ont été prises pour stopper la propagation de cette maladie qui hélas a causé des pertes en vies humaines, laissant ainsi les familles en émoi. C’est en décembre 2020 que le Gouvernement du Cameroun avait introduit sa demande de vaccin contre la COVID-19, et aujourd’hui nous recevons encore une nouvelle vague de plus de 391 200 doses de type Astra Zeneca-Sabin
acheminée dans le pays par l’entremise de COVAX.

A n’en point douter, ces vaccins qui ne sont qu’une partie des 1,752,000 doses à venir, contribueront efficacement à stopper la propagation du Covid 19 au Cameroun. Evidemment, le respect scrupuleux des mesures barrières reste et demeure un comportement citoyen que tout individu devrait adopter.

« Le gouvernement camerounais se réjouit de ce fait des très bonnes relations qui le lie au Système des Nations Unies en le remerciant grandement pour ce geste qui sauvera encore des vies. Le Ministère de la Santé Publique, en ce qui le concerne, par l’entremise du Programme Elargi de Vaccination (PEV), assurera les activités de vaccination contre la COVID-19 en sites fixés sur l’ensemble du territoire national. Les vaccins sont là, alors protégeons nous et protégeons notre entourage ! » a déclaré Malachie Manaouda, Ministre de la Santé Publique au Cameroun.

« Avec la flambée des contaminations observées ces dernières semaines, les vaccins COVAX arrivent à point nommé au Cameroun pour réduire la dynamique des transmissions. Ceci permettra de diminuer la pression exercée sur le système de soins de santé en protégeant les travailleurs de la santé, les personnes âgées, et celles avec des comorbidités. Tout en vaccinant le plus grand nombre le plus rapidement possible, le respect des mesures barrières pour prévenir les contaminations reste essentiel.

L’OMS encourage l’ambition du Gouvernement Camerounais de vacciner toutes les populations éligibles contre la COVID-19 tout en renforçant son Programme Elargi de Vaccination en particulier et le système de santé en général » a dit Phanuel Habimana, le Représentant de l’OMS au Cameroun.

« Le combat contre la COVID 19 doit être mené par tous afin d’éradiquer cette pandémie qui a fait et continue à faire des ravages dans le monde entier. Le Cameroun n’a pas été épargné et à cause de cette pandémie, de nombreux enfants ont été privé de plusieurs de leurs droits comme ceux à l’éducation, à la protection, à la santé ou à la vaccination, car les parents fréquentent moins les formations sanitaires, laissant ces enfants à la merci de maladies évitables.

L’arrivée de ces vaccins marque à coup sûr une étape très importante dans la lutte contre la COVID 19 au Cameroun. Il ne reste plus qu’à encourager les uns et les autres à se faire vacciner car la vaccination reste le meilleur outil pour éviter de contracter et de répandre des maladies mortelles, y compris la COVID-19. Ce geste citoyen permettra de sauver des vies mais aussi, par voie de conséquence, de favoriser la promotion et le respect des droits de l’enfant » a mentionné, Jacques Boyer, Représentant de l’UNICEF au Cameroun.

« Pour gagner la bataille contre cette pandémie, la vaccination doit être accessible à tous, dans le monde entier. Personne ne sera en sécurité tant que tout le monde ne le sera pas. L'Union européenne, avec ses États membres et la Banque européenne d’investissement est très fière de participer à cet effort à travers 2,2 milliards d’euros de dons et d’investissements ».

S. E. Ramón María Moreno González, Equipe Europe, Ambassadeur d’Espagne au Cameroun « Une action internationale concertée est le seul moyen de mettre fin à la pandémie du COVID-19. Nous avons utilisé notre diplomatie de premier plan et l’aide britannique pour faire avancer ce dossier. Le Royaume-Uni a été l’un des premiers pays à soutenir COVAX avec 548 millions de livres sterling et nous avons constamment poussé la communauté internationale à l’intensifier et à le soutenir. Nous sommes ravis que le premier envoi de COVAX soit arrivé au Cameroun »

S.E. Dr. Christian Dennys-McClure, Haut-Commissaire de la Grande Bretagne au Cameroun « Le COVID-19 nous a montré qu’aucune nation ne peut agir seule face à une pandémie. Les États-Unis sont engagés dans la réponse mondiale à la pandémie de COVID-19 et sont le plus grand donateur à soutenir COVAX. La mise en œuvre rapide et soutenue de solides campagnes de vaccination contre le COVID-19 au Cameroun est essentielle pour protéger la santé des camerounais et contrôler cette pandémie ». Vernelle Trim FitzPatrick, U.S. Embassy Chargé d’Affaires.

« C’est un moment important pour le Cameroun, le continent africain et COVAX – nous rapprochant de notre objectif commun d’assurer un accès équitable aux vaccins contre la COVID-19 », a déclaré Dr Pietro Di Mattei, Responsable Pays de Gavi, l’Alliance du Vaccin. « Gavi se réjouit de voir l’ambition de la Facilité COVAX se concrétiser avec cette première vague de livraisons qui protégera les plus vulnérables, y compris les travailleurs de la santé en première ligne dans la lutte contre cette pandémie au Cameroun. »

« Depuis le début de cette pandémie, les fabricants de vaccins n’ont ménagé aucun effort pour accélérer le développement, la production, l’enregistrement et l’accès équitable à des vaccins de haute qualité. Les fabricants de produits pharmaceutiques sont des partenaires fondateurs engagés de l'ACT Accelerator et de COVAX, et nous sommes ravis que, pour la première fois dans l’histoire des pandémies, les vaccins soient rapidement déployés de manière coordonnée dans le monde entier. Un autre effort majeur est le passage à l’échelle de la fabrication de vaccins de zéro à des millions en quelques mois. Étant donné que la production de vaccins est un processus complexe, avec une telle mise à l’échelle, il y aura inévitablement des défis à relever ; nous continuerons de travailler en collaboration pour trouver des solutions et unir nos efforts pour écrire l’histoire ».

Thomas Cueni, Directeur général, Fédération internationale des associations et fabricants de produits pharmaceutiques (IFPMA). « Le réseau des fabricants de vaccins des pays en développement (DCVMN) a fermement soutenu toutes les parties prenantes pendant cette période sans précédent de la pandémie COVID-19 et s’est efforcé de développer, fabriquer et déployer des vaccins COVID-19 en un laps de temps record de 10 à 12 mois.

Dans le cadre de la collaboration et de la solidarité mondiales, nous nous tenons côte à côte dans cette entreprise. » Sai D. Prasad, Président, Réseau des fabricants de vaccins des pays en développement (DCVMN) Avec l’appui de ses partenaires, notamment Gavi, l’OMS et l’UNICEF, le PEV (programme élargi de vaccination ) procédera à la formation du personnel de santé sur les aspects logistiques et à la sensibilisation de la population avant les opérations de vaccination proprement dites.
Depuis plusieurs mois, les partenaires de COVAX soutiennent les gouvernements et les partenaires dans leurs efforts de préparation, en prévision de ce moment. Ils ont été particulièrement actifs dans leur collaboration avec certains des pays les plus pauvres du monde pour garantir un accès mondial et équitable aux vaccins contre la COVID-19.

La première phase d’introduction du vaccin pour l’année 2021 ciblera 5 415 226 soit environ 20% de la population totale du pays repartie en cible plus vulnérables.

À propos de COVAX

COVAX, le pilier vaccins de l’accélérateur d’accès aux outils COVID-19 (ACT), est codirigé par la Coalition for Epidemic Preparedness Innovations (CEPI), Gavi, la Vaccine Alliance Gavi) et l’Organisation mondiale de la santé (OMS) – travaillant en partenariat avec les fabricants de vaccins des pays développés et en développement, l’UNICEF, la Banque mondiale, et d’autres. C’est la seule initiative mondiale qui travaille avec les gouvernements et les fabricants pour garantir que les vaccins COVID-19 soient disponibles dans le monde entier, tant pour les pays à revenu élevé que pour les pays à faible revenu.

La CEPI se concentre sur le portefeuille de recherche et de développement du vaccin COVAX : elle investit dans la recherche et le développement de divers candidats prometteurs, dans le but de soutenir le développement de trois vaccins sûrs et efficaces qui peuvent être mis à la disposition des pays participant au mécanisme COVAX. Dans le cadre de ce travail, la CEPI a obtenu le droit de premier refus pour un nombre de candidats pouvant dépasser le milliard de doses pour le centre COVAX et a réalisé des investissements stratégiques dans la fabrication de vaccins, notamment en réservant la capacité de
fabriquer des doses de vaccins COVAX dans un réseau d'installations et en sécurisant des flacons en verre pour contenir 2 milliards de doses de vaccins. La CEPI investit également dans la “prochaine génération” de candidats vaccins, ce qui donnera au monde des options supplémentaires pour contrôler COVID-19 à l’avenir.

Gavi se concentre sur l’achat et la livraison de COVAX : il coordonne la conception, la mise en œuvre et l’administration de l’installation COVAX et de la garantie de marché Gavi COVAX et travaille avec ses partenaires de l’Alliance, l’UNICEF et l’OMS, ainsi qu’avec les gouvernements, sur la préparation et la livraison dans les pays. La facilité COVAX est le mécanisme mondial d’achat groupé de vaccins COVID-19 grâce auquel COVAX garantira un accès juste et équitable aux vaccins pour les 190 économies participantes, en utilisant un cadre d’allocation formulé par l’OMS. Pour ce faire, le mécanisme COVAX mettra en commun le pouvoir d’achat des économies participantes et fournira des garanties de volume pour toute une série de vaccins candidats prometteurs.

La garantie de marché Gavi COVAX est le mécanisme de financement qui soutiendra la participation de 92 pays à faible revenu et à revenu intermédiaire à la facilité, permettant l’accès à des doses de vaccins sûrs et efficaces financées par des donateurs. Gavi collecte des fonds pour la COVAX AMC et finance l’achat de vaccins par l’UNICEF ainsi que le travail des partenaires et des gouvernements en matière de préparation et de livraison, notamment en soutenant l’équipement de la chaîne du froid, l’assistance technique, les seringues, les véhicules et d’autres aspects de l’opération logistique extrêmement complexe de livraison. L’UNICEF et l’Organisation panaméricaine de la santé (OPS) joueront le rôle de coordinateurs des achats pour le centre COVAX, en aidant à la livraison des vaccins aux participants du centre COVAX AMC et à d’autres personnes.

L’OMS joue de multiples rôles au sein de COVAX : elle fournit des orientations normatives sur la politique, la réglementation, la sécurité, la RD, l’attribution des vaccins, ainsi que la préparation et la fourniture des vaccins aux pays. Son groupe consultatif stratégique d’experts (SAGE) sur la vaccination élabore des recommandations de politique de vaccination fondées sur des données probantes. Ses programmes d’inscription et de préqualification pour les utilisations d’urgence (Emergency Use Listing – EUL) assurent un examen et une autorisation harmonisés entre les États membres. Il assure la coordination mondiale et le soutien des États membres en matière de surveillance de la sécurité des vaccins. Elle a élaboré les profils de produits cibles pour les vaccins COVID-19 et assure la coordination technique de la RD. L’OMS dirige, avec l'UNICEF, le soutien aux pays qui se préparent à recevoir et à administrer des vaccins.

Le domaine de travail ‘Préparation et fourniture des pays’ (CRD) comprend Gavi et de nombreux autres partenaires travaillant aux niveaux mondial, régional et national pour fournir des outils, des conseils, un suivi et une assistance technique sur le terrain pour la planification et le déploiement des vaccins. Avec les partenaires de COVAX, l’OMS développe également un système d’indemnisation sans faute dans le cadre des engagements d’indemnisation et de responsabilité limités dans le temps.

L’UNICEF met à profit son expérience en tant que plus grand acheteur de vaccins au monde et travaille avec les fabricants et les partenaires à l’achat de doses de vaccins COVID-19, ainsi qu’au fret, à la logistique et au stockage. L’UNICEF achète déjà plus de 2 milliards de doses de vaccins par an pour la vaccination de routine et les interventions en cas de flambée épidémique pour le compte de près de 100 pays.

En collaboration avec le Fonds renouvelable de l’OPS, l’UNICEF dirige les efforts visant à acheter et à fournir des doses de vaccins COVID-19 pour COVAX. En outre, l’UNICEF, le Gavi et l’OMS collaborent avec les gouvernements 24 heures sur 24 pour s’assurer que les pays sont prêts à recevoir les vaccins, avec un équipement de chaîne du froid approprié en place et des agents de santé formés pour les administrer.

L’UNICEF joue également un rôle de premier plan dans les efforts visant à renforcer la confiance dans les
vaccins, en assurant des communications sur la confiance dans les vaccins et en suivant et en traitant les
informations erronées dans le monde entier

A propos de la CEPI

La CEPI est un partenariat innovant entre des organisations publiques, privées, philanthropiques et civiles, lancé à Davos en 2017, pour développer des vaccins afin de stopper les futures épidémies. La CEPI a agi avec une grande urgence et en coordination avec l’OMS en réponse à l’émergence de COVID-19. La CEPI a lancé 11 partenariats pour développer des vaccins contre le nouveau coronavirus. Ces programmes s’appuient sur des plateformes de réponse rapide déjà soutenues par la CEPI ainsi que sur de nouveaux partenariats.

Avant l’émergence de COVID-19, les maladies prioritaires de la CEPI comprenaient le virus Ebola, le virus Lassa, le coronavirus du syndrome respiratoire du Moyen-Orient, le virus Nipah, la fièvre de la vallée du Rift et le virus Chikungunya. La CEPI a également investi dans des plateformes technologiques pouvant être utilisées pour le développement rapide de vaccins et d’immunoprophylaxie contre des agents pathogènes inconnus (maladie X).

À propos de Gavi

Gavi, l’Alliance pour les Vaccins est un partenariat public-privé qui aide à vacciner la moitié des enfants du monde contre certaines des maladies les plus mortelles. Depuis sa création en 2000, Gavi a contribué à immuniser toute une génération – plus de 822 millions d’enfants – et à prévenir plus de 14 millions de décès, contribuant ainsi à réduire de moitié la mortalité infantile dans 73 pays en développement. Gavi joue également un rôle clé dans l’amélioration de la sécurité sanitaire mondiale en soutenant les systèmes de santé et en finançant les stocks mondiaux de vaccins contre le virus Ebola, le choléra, la méningite et la fièvre jaune.

Après deux décennies de progrès, Gavi s’attache maintenant à protéger la prochaine génération et à atteindre les enfants non vaccinés qui sont encore laissés pour compte, en utilisant des financements innovants et les dernières technologies – des drones à la biométrie – pour sauver des millions de vies supplémentaires, prévenir les épidémies avant qu’elles ne se propagent et aider les pays sur la voie de l’autosuffisance. Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.gavi.org et connectez-vous avec nous sur Facebook et Twitter.

L’Alliance pour les vaccins rassemble les pays en développement et les gouvernements donateurs, l’Organisation mondiale de la santé, l’UNICEF, la Banque mondiale, l’industrie des vaccins, les agences techniques, la société civile, la Fondation Bill & Melinda Gates et d’autres partenaires du secteur privé.

À propos de l’OMS

L'Organisation mondiale de la santé assure le leadership mondial en matière de santé publique au sein du système des Nations unies. Fondée en 1948, l’OMS travaille avec 194 États membres, dans six régions et à partir de plus de 150 bureaux, pour promouvoir la santé, assurer la sécurité dans le monde et servir les personnes vulnérables. Notre objectif pour 2019-2023 est de faire en sorte qu’un milliard de personnes supplémentaires bénéficient d’une couverture sanitaire universelle, de protéger un milliard de personnes supplémentaires contre les urgences sanitaires et d’offrir à un milliard de personnes supplémentaires une meilleure santé et un meilleur bien-être.

Pour des mises à jour sur COVID-19 et des conseils de santé publique pour se protéger contre les coronavirus, visitez le site www.who.int et suivez l’OMS sur Twitter, Facebook, Instagram, LinkedIn, TikTok, Pinterest, Snapchat, YouTube

À propos de l’UNICEF

L’UNICEF travaille dans certains des endroits les plus difficiles du monde, pour atteindre les enfants les plus défavorisés. Dans 190 pays et territoires, nous travaillons pour chaque enfant, partout dans le monde, pour construire un monde meilleur pour tous. Pour plus d’informations sur l’UNICEF et son travail en faveur des enfants, visitez le site www.unicef.org. Pour plus d’informations sur COVID-19, visitez le site www.unicef.org/coronavirus.
Suivez l’UNICEF sur Twitter et Facebook.

À propos de l’ACT-Accelerator

L’accès aux outils COVID-19 ACT-Accelerator, est une nouvelle collaboration mondiale révolutionnaire visant à accélérer le développement, la production et l’accès équitable aux tests, traitements et vaccins COVID-19. Il a été mis en place en réponse à un appel des dirigeants du G20 en mars et lancé par l'OMS, la Commission européenne, la France et la Fondation Bill & Melinda Gates en avril 2020.

L’ACT-Accelerator n’est ni un organe décisionnel ni une nouvelle organisation, mais il s’efforce d’accélérer les efforts de collaboration entre les organisations existantes pour mettre fin à la pandémie. Il s’agit d’un cadre de collaboration qui a été conçu pour réunir les principaux acteurs autour de la table dans le but de mettre fin à la pandémie le plus rapidement possible grâce à la mise au point accélérée, à la répartition équitable et à la fourniture à grande échelle de tests, de traitements et de vaccins, protégeant ainsi les systèmes de santé et rétablissant les sociétés et les économies à court terme. Il s’appuie sur l’expérience des principales organisations mondiales de santé qui s’attaquent aux défis sanitaires les plus difficiles dans le monde et qui, en travaillant ensemble, sont en mesure de débloquer de nouveaux résultats plus ambitieux contre la COVID-19.

Ses membres partagent l’engagement de veiller à ce que tout le monde ait accès à tous les outils nécessaires pour vaincre COVID-19 et de travailler avec des niveaux de partenariat sans précédent pour y parvenir.

L’ACT-Accelerator a quatre domaines de travail : le diagnostic, la thérapeutique, les vaccins et le connecteur du système de santé. L’axe de travail ‘Accès et répartition’ est transversal à tous ces domaines.

Le COVAX, qui est le volet vaccins du Dispositif pour accélérer l’accès aux outils de lutte contre la COVID-19 (Accélérateur ACT), est codirigé par la Coalition pour les innovations en matière de préparation aux épidémies (CEPI(, GAVI et l’OMS, qui œuvrent en partenariat avec les fabricants de vaccins des pays développés et en développement, ainsi qu’avec l’UNICEF et la Banque mondiale, entre autres. Il s’agit de la seule initiative mondiale qui travaille avec les États et les fabricants pour veiller à ce que les vaccins contre la COVID-19 soient disponibles dans le monde entier, aussi bien dans les pays à revenu élevé que
dans les pays à revenu faible.

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

“Tentative d’homosexualité” : les avocats de Shakiro et Patricia vont faire appel

Les défenseurs des droits de l'homme au Cameroun ont condamné la peine de cinq ans de prison prononcée à l'encontre de deux femmes transgenres pour "tentative d'homosexualité" et outrage public à la pudeur. L'avocat des deux femmes, qui ont été arrêtées pour avoir porté des vêtements féminins dans un restaurant, a déclaré qu'elles préparaient un appel. Dans une déclaration, Human...

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun a été désigné par FIBA Afrique pour abriter l'AfroBasket féminin 2021. La compétition se déroulera au palais des sports de Yaoundé du 17 au 26 septembre prochain. L'annonce a été faite après la signature de l'accord d'accueil par le ministre camerounais des Sports, Kombi Mouelle, au nom du gouvernement camerounais. Le tournoi revient à Yaoundé pour la première...

Un incendie dans les locaux de Vision 4 à Yaoundé

“La forte pluie” à l’origine de l’incendie à Vision 4

Dans un communiqué radiopresse signé ce 13 mai par le chef de la division de la Communication du groupe l’Anecdote, l’on apprend que ledit incendie aurait été causé par la forte pluie. La nouvelle a vite fait le tour de la ville de Yaoundé et des réseaux sociaux. Un feu s’est déclaré dans le bâtiment abritant le groupe l’Anecdote à...

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

En s'arrogeant l'exclusivité de l'attribution des marchés, le casting des entreprises, le comptage des matériels, la présidence met en déroute le premier ministre, transforme le Minsanté en une simple caisse d'enregistrement, le ministre en garçon de course. Une correspondance du Minetat/Sgpr adressée le 20 avril 2021 au Ministre de la santé publique frappée de la mention « Très urgent »...