Cameroun Actuel

Les grottes d’Akok Bekoé

Au sud-ouest de Mbalmayo se trouve le site d’Akok Bekoé ou grottes des pygmées, ensemble de grottes et d’alvéoles réparties autour du village du même nom.

Les pygmées n’ont pas vécu ici, ce nom de grottes des pygmées est dû au fait que les gens, qui savent qu’auparavant les pygmées vivaient dans des grottes, en ont déduit que les pygmées avaient habité ces lieux. La grotte la plus connue est la grotte poussière ou grotte d’Akok Bekoé. Beaucoup d’anecdotes et de mystères l’entourent.

On dit par exemple que si vous prenez des photos ou films de la grotte sans le consentement du gardien, la grotte sera invisible. Ou encore, il y aurait danger de la visiter sans avoir le coeur pur. Certains disent qu’ils entendent parfois des voix sans voir ceux qui parlent, ce qui annonce un évènement heureux ou malheureux au village, d’autres affirment que des sorciers habitent la grotte.

Cette grotte est également un lieu de recueillement et de réunions où l’on se rend pour prendre des décisions importantes ou invoquer les ancêtres et demander leur bénédiction. Il semblerait que toutes les consultations qui ont lieu ici aient un heureux aboutissement. En dehors de cette grotte poussière, il en existe 5 autres. Cet ensemble de 6 grottes est connu sous le nom de Tombe à quatre portes. La première est un grand massif rocheux sur lequel est taillée une statue de la Sainte Vierge Marie.

L’intérieur de cette grotte est très sombre et humide. Chaque grotte est unique par sa taille, sa forme ou la disposition des pierres. L’une d’elles est impressionnante en terme de grandeur et on y trouve à l’intérieur une vingtaine de tiroirs de pierres qui servent d’habitat aux chauves-souris. Celles-ci étant des animaux considérés comme diaboliques confortent certains villageois qui pensent que les sorciers vivent dans ces grottes.

Pour y accéder : 2 possibilités, soit à partir de Mbalmayo pour 15 Km, soit à partir d’Akono pour 8 Km. Dans les 2 cas, il faut prendre une piste en relativement bon état qui relie les 2 villes. L’accès depuis Akono est plus simple depuis le bitumage de la route Mbankomo Akono. Le panneau indicateur au carrefour donne très clairement la direction des grottes qui se trouvent à 1 Km sur la gauche à l’entrée du village.

Par Visiter le Cameroun avec moi

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

À la découverte de Foulassi, le berceau de l’hymne national du Cameroun

À la découverte de Foulassi, le berceau de l’hymne national du Cameroun

Foulassi, petit embranchement en terre, à quelques 5 km de la sortie nord de Sangmelima, région du Sud. Foulassi, troisième station de la mission presbytérienne américaine est un témoin privilégié de l’histoire du Cameroun. Les hommes de Dieu, toutes nationalités confondues y installèrent une paroisse et une école primaire. Et plus tard une école normale pour former des enseignants. Dans...

L’histoire de la ville de Ngaoundéré

L’histoire de la ville de Ngaoundéré

L’histoire de la ville de Ngaoundéré, qui est à son tour, intimement liée à celle des Foulbés venus de la vallée du Sénégal. Les premiers arrivent au Cameroun au XV ème siècle et cohabitent pacifiquement avec les peuples qui les ont précédés dans l’occupation de la région. Concernant le plateau de l’Adamaoua, il faut attendre le début du XIX ème...

Mokolo, le charme des montagnes

Mokolo, le charme des montagnes

La multitude de monts qui entoure la ville et sa salubrité éclatante sont des charmes pour le visiteur. L'une des curiosités qui marquent la ville de Mokolo, chef-lieu du département du Mayo-Tsanaga dans la région de l'Extrême-Nord, c'est sa ceinture de montagnes. Pour les visiteurs et les habitants, c'gst un bon prétexte pour multiplier les ascensions notamment depuis quelques mois,...