Cameroun Actuel

Nécrologie : l’ex kinésithérapeute des Lions indomptables n’est plus

Décédé le 19 mars dernier à l’hôpital protestant de la ville de Garoua-Boulaï, Joseph Zagaba Ninga quitte le monde et laisse un grand vide difficile à combler. Tous ceux qui l’ont connu pleurent la disparition d’un immense talent.

Joseph Zagaba Ninga a été durant de longues années malade. « On le savait malade mais, il s’est toujours montré courageux et combatif face à ses nombreux amis et connaissances. Même dans sa famille nucléaire, il n’était pas évident de savoir que Joseph Zagaba Ninga était souffrant depuis une dizaine d’années. Il ne voulait pas traumatisé sa famille professionnelle et les membres de sa famille notamment ses enfants et ses frères et sœurs. Jusqu’à la dernière minute, Joseph était calme malgré la maladie qui le rongeait au fil du temps. Nous nous sommes battus pour le sauver mais le destin en a décidé autrement », explique sa sœur ainée. Le cœur brisé, elle est incapable d’en dire plus sur la vie terrestre qu’a menée Joseph Zagaba Ninga, le professionnel de la kinésithérapie de renommée internationale.

Témoignages

Tous ceux qui l’ont connu sans hypocrisie gardent de bons souvenirs. Pour Baba Nicolas, il a perdu un frère et un ami en lieu place d’un beau-frère. « Il était mon confident. On se faisait réciproquement confiance. J’ai de la peine à parler de grand homme au passé au regard de notre long parcours. C’est une grosse perte de perdre un homme à son âge(48 ans Ndlr) car il avait encore beaucoup de bonnes choses à donner. Son départ est à la fois une grosse perte et un grand vide partout où il a servi et au sein de la famille », fait-il savoir.

Joseph Zagaba Ninga était un homme affable qui savait vivre en commun accord avec ses semblables dans la société. «Ayant passé mon enfance auprès de mon oncle maternel ZAGABA Philippe homonyme du défunt, Joseph a été pour moi un guide, celui qui m’a inculqué les notions de force et de courage pour tenir en toute circonstance. L’obéissance, le respect des aînés, la persévérance étaient ses vertus. Nous l’appelions affectueusement kao ZAGABA c’est à dire ”oncle”.

A chaque fois qu’il était en compagnie des autres pour les vacances à Ouli, sa seule présence était pour moi un signe de motivation pour mon parcours scolaire et même universitaire. Il m’a toujours accordé une attention particulière lors de nos rencontres et jamais négatif dans ses faits et gestes. Il aimait le contradiction, l’analyse froide et le consensus. Il savait mettre de la mesure dans ses propos à mon égard et en tant que bon rassembleur, il a toujours su faire l’unanimité dans toutes ses décisions dans la famille. Particulièrement, Joseph a été pour moi l’exemple d’une vitrine mieux un symbole de réussite», témoigne André Frédéric DOUA MBELE, oncle paternel.

Né le 15 août 1973 dans la ville transfrontalière de Garoua-Boulaï, dans le département du Lom et Djerem ( chez ses oncles maternels ), et où a longtemps travaillé son feu père, Joseph Zagaba Ninga est originaire de l’arrondissement de Mbotoro(Ouli) dans le département de la Kadey.

Fils de Ninga Somon et Ngono Sambo Rachel, Joseph Zagaba Ninga est un technicien supérieur en kinésithérapie formé en 2004 à l’Ecole nationale de développement sanitaire et social(ENDSS) de l’Université Cheik Anta Diop à Dakar au Sénégal.
Mais qui était donc cet homme qui a longuement voyagé avec les sportifs de haut niveau ?

Vie professionnelle

Son parcours professionnel démontre à suffire sa riche et longue expérience dans un secteur d’activité très peu couru à l’époque au Cameroun. C’est pourquoi d’autant s’accordent à dire que le défunt était l’un des meilleurs kinésithérapeutes du pays. De retour au Cameroun après ses études à l’étranger, il est recruté à l’Hôpital protestant de la ville de Ngaoundéré notamment au service de kinésithérapie et de rééducation fonctionnelle entre 2004 et 2011.

C’est le début d’une carrière professionnelle qui va le conduire dans les milieux sportifs de haut niveau. Recruté au poste de kinésithérapeute de la fédération camerounaise d’Athlétisme entre 2011 et 2019, il va prendre part à diverses compétitions internationales. L’on parle de 03 participations aux championnats du Monde d’Athlétisme, de 04 participations aux championnats d’Afrique d’Athlétisme et 07 participations à l’Ascension du Mont Cameroun. Durant la même période, son curriculum vitae révèle qui a travaillé avec la fédération camerounaise de Basket-Ball et accompagné les Lions indomptables de cette discipline sportive au championnat africain.

En 2015, ils sont revenus avec la médaille de vice-champion d’Afrique d’Afro-basket. Il a aussi collaboré avec la fédération camerounaise de Cyclisme avec plusieurs participations aux compétions suivantes : Africa tour, Grands Prix Chantal Biya et du Tour de cyclisme du Cameroun. On n’oubliera pas de sitôt, son passage à la fédération camerounaise de Football notamment avec les Lions indomptables séniors. Il a participé à l’aventure heureuse de cette équipe à la Coupe d’Afrique des Nations(CAN) au Gabon 2017. Deux ans auparavant, il avait accompagné cette équipe en Guinée Equatoriale et le Gabon pour la compétition éponyme.

Toujours aux cotés des Lions indomptables du football en 2017, il a participé à la Coupe des Confédérations en Russie. Ces données approuvées par de nombreux camerounais sont la preuve sa contribution pour le rayonnement du mouvement sportif camerounais au-delà de nos frontières. Et la patrie lui a été effectivement reconnaissante au regard des nombreux services rendus. De retour de la Can Gabon 2017, il a été décoré par le Chef de l’Etat, chevalier de l’ordre de la valeur.

Selon le programme des obsèques, la dépouille de Joseph Zagaba Ninga sera conduite en terre, à Garoua-Boulai. La mise en bière est prévue la veille à la morgue de l’Hôpital régional de Bertoua. Mlagré la pandémie du Covid-19, la communauté Gbaya de Ouli, la grande famille Bogo’o à Mbotoro et à Ouli, ses collègues, ses nombreux employeurs, la famille sportive, ses nombreux amis et connaissances s’apprêtent à lui rendre hommage. Le 10 avril prochain, Joseph Zagaba Ninga sera dignement conduit à sa dernière demeure terrestre dans le strict respect des mesures barrières contre la propagation du Coronavirus.

Christelle Tamo

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun accueillera l’AfroBasket féminin 2021

Le Cameroun a été désigné par FIBA Afrique pour abriter l'AfroBasket féminin 2021. La compétition se déroulera au palais des sports de Yaoundé du 17 au 26 septembre prochain. L'annonce a été faite après la signature de l'accord d'accueil par le ministre camerounais des Sports, Kombi Mouelle, au nom du gouvernement camerounais. Le tournoi revient à Yaoundé pour la première...

Un incendie dans les locaux de Vision 4 à Yaoundé

“La forte pluie” à l’origine de l’incendie à Vision 4

Dans un communiqué radiopresse signé ce 13 mai par le chef de la division de la Communication du groupe l’Anecdote, l’on apprend que ledit incendie aurait été causé par la forte pluie. La nouvelle a vite fait le tour de la ville de Yaoundé et des réseaux sociaux. Un feu s’est déclaré dans le bâtiment abritant le groupe l’Anecdote à...

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

Covid-19 et Présidence : couacs et péchés capitaux de la Task force

En s'arrogeant l'exclusivité de l'attribution des marchés, le casting des entreprises, le comptage des matériels, la présidence met en déroute le premier ministre, transforme le Minsanté en une simple caisse d'enregistrement, le ministre en garçon de course. Une correspondance du Minetat/Sgpr adressée le 20 avril 2021 au Ministre de la santé publique frappée de la mention « Très urgent »...

Patrick Mboma en deuil

Patrick Mboma en deuil

L’ancien international camerounais vient de perdre sa maman qui a succombé à une maladie.  "Il est arrivé en urgence à Douala cette nuit (13 mai 2020), pour assister sa maman malade. Malheureusement, le sort en a décidé autrement", révèle le journaliste de sports, Martin Camus Mimb. Je crois avoir gagner un ANGE! MAMAN, je t'aime... — Patrick Magic MBOMA (@MBOMAPatrick)...