Connect with us

Cameroun Actuel

CAN U20 : comment Eto’o et Milia ont crucifié le Mozambique

Sport

CAN U20 : comment Eto’o et Milia ont crucifié le Mozambique

CAN U20 : comment Eto’o et Milia ont crucifié le Mozambique

Les deux joueurs ont inscrit trois des quatre buts lors du dernier match de la poule A remporté (4-1 ) au stade Olympique de Nouakchott le 20 février dernier.

Les Lions Indomptables juniors ont fait du sans faute à l’issue du premier tour de la Can Mauritanie 2021 dans la poule A. Ils ont enregistré trois victoires en autant de matchs. Mais la plus retentissante et la plus marquante a été celle obtenue à l’issue du dernier match de poule face aux Mambas du Mozambique par 4 buts à 1. C’était samedi, 20 février 2021 au stade Olympique de Nouakchott. La curiosité de cette victoire est qu’elle est le fruit du jeu produit par une deuxième équipe alignée par Christophe Ousmanou, le sélectionneur des Lions U20. Il y a lieu de noter que le technicien camerounais dispose de 27 joueurs dans son effectif. Dans cette équipe composée de joueurs qui n’avaient pas encore joué, il y avait un certain Etienne Eto’o Pineda, le fils de l’autre et d’autres joueurs dont les géniteurs sont d’anciens Lions Indomptables, à savoir Enzo Tchato et Erick Franck Embe (rentré en attaque en cours de jeu).

Les fils à papa ont démontré qu’ils n’avaient pas volé leur place dans.cette sélection nationale L’on a surtout retenu le doublé d Etienne Eto’o Pineda et sa’passe décisive pour le 3ème but du Cameroun. D’abord sur ce coup franc obtenu quelques minutes (7ème) après le coup d’envoi. C’est à la Cristiano Ronaldo qu’Etienne Eto’o a battu Kiwiss Zavala, le gardien de buts mozambicain, avec une frappe pleine lucarne, au premier poteau. Les plus sceptiques quant à la sélection de départ d’Etienne Eto’o ont commencé à réviser leur position. « Le petit là, a assuré », a déclaré un des téléspectateurs assis « Chez Oufff », une supérette, lieu de rencontre des foo-teux.

La partie s’est poursuivie avec une légère domination camerounaise, avec des Mambas qui voulaient revenir au score. Sauf que Kekoh Ndiffor, ancien joueur d’Apejes, évoluant en première division autrichienne, a été séché en pleine surface de réparation par un défenseur mozambicain. La sentence d’Akhona Zénith Makatima, l’arbitre sud-africaine, sera sans appel : penalty (45ème). Une autre image s’est produite : Prince Kevin Milia (qui n’a pas de rapport familiaux avec le vieux Lion), de sa stature de capitaine, s’est vu chiper le ballon par Etienne Eto’o Pineda. Le jeune joueur de Real Oviedo, club espagnol de deuxième division, a assuré et pas n’importe comment, faisant « voyager » le gardien de buts adverse à sa droite, alors qu’il avait placer sa frappe à gauche. Encore une fois, les avis ont commencé à converger qu’Etienne Eto’o est un espoir sûr pour le football camerounais, sur les traces de son père, avec les mêmes gestes techniques et le même caractère sur. le stade. Il a offert alors le 3ème but des Lionceaux à son capitaine. Kevin Prince Milia (65ème), auteur de ce but, a reçu une dernière passe en or d’Etienne Eto’o.

Le 4ème but du Cameroun a été ur> but Ï00% Apejes. Bémol Apam Assongwe, dans un raid solitaire sur le flanc gauche, a servi depuis la ligne de fond, un ballon à Abdoulaye Yahaya, qui l’a propulsé directement au fond des filets. Le passeur et le buteur étant deux joueurs d’Apejes. Le buteur ayant pris le chemin de la Croatie il y a quelques semaines pour une carrière professionnelle. Mais, entretemps, les Mozambicains avaient réduit le score sur coup franc, suite à un mauvais positionnement de la barrière.

Grâce à cette large victoire, le Cameroun termine en tête de la poule A avec 9 points et devra affronter vendredi, 26 février prochain en quart de finales, le meilleur 3ème soit de la poule B ou de la poule C, selon les résultats. Seulement, les observateurs estiment que le sélectionneur Christophe Ousmanou a désormais un casse-tête, celui de trouver la meilleure équipe au regard du jeu produit par chacun des joueurs qui a évolué samedi dernier certes, contre un adversaire moyen, classé dernier du groupe, qui s’appelle Mozambique. Mais, certains ayant évolué ont. démontré qu’ils n’ont pas volé leur place dans cette sélection.

source : Le jour n°3362

Continue Reading
Advertisement
A lire aussi...
cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Sport

To Top
shares