Connect with us

Cameroun Actuel

Affaire Fécafoot : la Fifa persiste pour Seidou Mbombo Njoya

Sport

Affaire Fécafoot : la Fifa persiste pour Seidou Mbombo Njoya

Affaire Fécafoot : la Fifa persiste pour Seidou Mbombo Njoya

C’est à travers une correspondance signée de Véron Mosengo-Omba, le directeur de la division Associations membres, datée du 19 février 2021.

Alors que le Tribunal arbitral du sport (Tas) venait de saisir la Fifa et Seidou Mbombo Njoya, le président déchu à la tête de la fédération camerounaise de football, le 16 février dernier pour demander des clarifications sur l’organe légal de par les élections et bien d’autres choses, sur la gestion de cette institution, Véron Mosengo-Omba, le directeur de la division Associations membres, a envoyé une correspondance à la Fécafoot. A l’adresse de Benjamin Didier Banlock, en qualité cette fois de secrétaire général. Non plus en qualité d’intérim, comme l’avait indiqué Fatma Samoura, la SG de la Fifa dans le courrier du 16 janvier dernier au lendemain de la sentence du Tas ayant annulée l’ensemble du processus électoral ayant porté Seidou Mbombo Njoya au poste de président.

« Concernant l’Assemblée générale extraordinaire de la Fécafoot qui se serait tenue le 2 février dernier. portant sur la soi-disant destitution du président actuel de la Fécafoot, M. Seidou Mbombo Njoya, et la mise en place d’un Comité exécutif provisoire. Faute d’avoir d’avoir été convoquée dans le respect des Statuts applicables en l’état et de notre courrier du 16 janvier 2021, une telle Assemblée est dénuée de tout effet valable. C’est ainsi qu’à bon droit qu’elle n’a pas été reconnue par les organes dirigeants de la Fécafoot », écrit Véron Mosengo-Omba, répondant à une lettre à lui adressée par Benjamin Didier Banlock, le 16 février 2021.

Bien plus, Mosengo-Omba réaffirme la volonté de maintenir Seifdou Mbombo Njoya à la tête de la Fécafoot. « Jusqu’à la tenue d’une Assemblée élective régulière, le président Seidou Mbombo Njoya et son Comité exécutif en place depuis 2018 restent les dirigeants légitimes de la Fécafoot, conformément à la sentence du Tribunal arbitral du sport (Tas) du 15 janvier 2021 et à notre courrier du 16 janvier 2021 y afférant », précise le responsable de la Fifa dans la même correspondance. Invitant par la suite les responsables déchus à une séance de travail « pour la mise en place consensuelle d’une feuille de route électorale conformément à la sentence du Tas susmentionnée (le 24 février prochain ».

Sauf qu’il y a lieu de s’interroger sur l’opportunité de cette correspondance de Véron Mosengo-Omba, au moment où le Tas entend se prononcer sur l’organe légalement reconnu pour gérer la Fécafoot, après le 26 février prochain. « Si Mosengo-Omba s’était rapproché des responsables du département juridique de la Fifa, on lui aurait d’abord conseillé de viser les articles des statuts qui rendent la convocation de l’AG du 2 février caduque. Ensuite on lui aurait fait remarquer qu’il n’a aucune compétence pour juger de la régularité d’une session convoquée par une AG, dont il ne dit heureusement pas que les membres sont sans qualité.

Enfin on lui aurait fait comprendre que même s’il en avait la compétence, étant donné que les membres de l’AG ont la qualité -pour convoquer une session, une fois que les résolutions ont été prises, il existe des voies de recours pour les contester et les faire annuler. La CCA et le TAS en l’occurrence. Une lettre administrative ne saurait remettre en cause la régularité de la tenue d’une AG », analyse un observateur. Dans tous les cas, seul le Tas tranchera après les explications que lui fournira le service juridique de la Fifa. Pour le moment, il s’agit encore de lettre administrative internes signées des individus et non d’un organe décisionnel de la Fifa. Et seul le bureau du Conseil de la Fifa pourra se réunir pour se prononcer après cette sentence du Tas sur le cas de la Fécafoot.

source: Le jour n°3362

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Sport

To Top
shares