Connect with us

Cameroun Actuel

Stade de la Réunification : les Lions A’ hués à Douala

Sport

Stade de la Réunification : les Lions A’ hués à Douala

Stade de la Réunification : les Lions A’ hués à Douala

Les coéquipiers de Banga Bindjeme ont subi les railleries du public lors du match qui les opposait à l’équipe do Guinée le samedi, 6 janvier 2021.

La feuille de match entre l’équipe de Guinée et celle du Cameroun montrait bien que Mohamed Kanfory Bangoura, le sélectionneur Guinéen, avait reposé cinq de ses titulaires qui avaient emmené l’équipe jusqu’en demi-finale. Il l’avait annoncé lors de la conférence de presse de la veille, pour expliquer le relatif passage à vide lors de la fin du match face au Mali de son feu-follet Morlaye §illa : « Certes, on n’a pas eu le Morlaye flamboyant en fin de match qu’on a aimé pendant tout le tournoi, mais ce n’est pas facile d’enchainer les grands matches toutes les 72 heures. Nous tenons à monter sur ce podium, même s’il faut reposer quelques joueurs lors du match contre le Cameroun ». Reposer quelques joueurs, mais « le vieux » Bangoura (il y en a plusieurs dans l’équipe), avait intérêt à classer son numéro 10, s’il ne voulait pas une foudre de son public.

Côté Lions Indomptables A’, Ngtoungou Mpile, était très préoccupé à accuser la presse camerounaise en conférence de presse la veille du match : « le problème du football camerounais est loin, et vous le savez. Vous venez tout jeter maintenant sur ces enfants ? », a-t-il rétorqué à un journaliste. Le sélectionneur camerounais qui était le seul à ne pas voir les tares de ses joueurs lors des rencontres précédentes, a reconduit tous ses titulaires, en dehors de Yannick Ndjeng, exclu pour indiscipline et remplacé sur la feuille de match par Joël Kofana qui n’avait joué que 13 minutes jusque-là. C’est donc une équipe revue de la Guinée qui devait commencer face) l’équipe des « titulaires » du Cameroun. Tous les techniciens avaient compris que les joueurs camerounais sont formés pour lutter dans les airs, alors que le ballon se joue sur la pelouse.

Et pendant 5 rencontres, notre banc de touche ne l’a pas constaté. « Que ce soit en attaque, au milieu ou en défense, n’allez pas attaquer ces Camerounais, ils vont vous bouffer. Déposez le ballon au sol, et profitez de leur absence », nous faisait entendre un technicien à la séance d’entrainement de la Guinée quelques jours plus tôt. Une consigne scientifique, une lecture alphabétique de l’équipe du , Cameroun à ce Chan. Et pour exéGuter la sentence N” 1, pas moins que le meilleur joueur de ce tournoi. Tout seul, Morlaye Sylla a passé en revue la moitié de l’équipe camerounaise (au sol) avant de fusiller Haschou Kerrido dès la 10ème minute du match. Les Lions A’ sont menés (1-0), et les Guinéens ont le temps de s’amuser (au sol) en attendant la pause. En face, il n’y a personne, ou des joueurs qui attendent que le ballon aille dans les airs. Et comme à son habitude, le gardien de l’équipe adverse peut remballer son maillot à la pause le remettre en boutique. Quand le quatrième arbitre présente la plaque qui indique une minute de temps additionnel, Morlaye Sylla décide de la 2ème sentence. Il offre un caviar de passe à Mamadouba Bangoura (au sol) qui a le temps de se reprendre après avoir marché sur le ballon, avant d’ajuster Haschou Kerrido, abandonné par une défense en vacances. A deux buts à zéro, le public commence à huer les joueurs de Martin Mdtoungou Mpile qui rejoignent les vestiaires.

« Mouilleurs ! Mouilleurs, Mouilleurs ! » C’est le refrain qu’on peut entendre des gradins, lors de l’entrée des Lions A’ pour disputer la deuxième manche de ce match comptant pour la 3ème place. A l’inverse de ce public de Japoma qui poussait les Lions au moment où ils étaient menés face à la RDC. celui du stade de Bépanda a chahuté son équipe pendant les 45 dernières minutes. Une tension perceptible qui va accentuer l’attention de ces hommes en tenues, mobilisés pour jouer les stadiers et postés à 25 minutes de la fin du match en face du public. Deux maigres arrêts du portier Camara Moussa et un sauvetage d’un défenseur Guinéen sur sa ligne de but, voilà le bilan offensif des Lions A’ jusqu’en fin de match. La Guinée remporte logiquement sa troisième place, et le Cameroun se contente de la bonne organisation.

source : Le jour n°3353

 

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Sport

To Top
shares