Connect with us

Cameroun Actuel

BDEAC : l’emprunt obligataire coté en bourse

Economie

BDEAC : l’emprunt obligataire coté en bourse

BDEAC : l’emprunt obligataire coté en bourse

Plus de 10 millions d’obligations ont ainsi été mises à la disposition du public mercredi dernier à Douala, en présence du président de la Banque.

C’est à llh27 le mercredi 3 février 2021 que la cloche validant la première cotation de l’emprunt obligataire de la Banque de développement des Etats de l’Afrique centrale (Bdeac), « Bdeac 5,45% net 2020-2027», a retenti dans la salle des marchés de la Bourse des valeurs mobilières de l’Afrique centrale (Bvmac). Depuis cet instant mémorable, plus de dix millions de titres obligataires ^ont mis à la disposition du public et accessibles aux investisseurs régionaux et internationaux. En d’autres termes, les investisseurs pourront acheter ou céder des obligations de la Bdeac.

Pour le président de la Bdeac, Fortunato Ofa Mbo Nchama, cette première cotation de l’emprunt obligataire permettra à ceux qui n’avaient pas pu acheter des titres lors de l’emprunt obligataire de décembre dernier de se rattraper. A ce sujet, des transactions d’une valeur de 100 millions de F ont été effectuées ce 3 février. Ceux des investisseurs ayant souscrit à l’emprunt obligataire Bdeac et qui décident de ne plus avoir ces titres peuvent aller à la bourse les revendre.

Selon le directeur général de la Bvmac, Jean-Claude Ngbwa, cette admission de l’emprunt « Bdeac 5,45% net 2020-2027 » constitue un évènement majeur pour le développement du marché financier secondaire régional. Un acte qui fait partie des mesures d’accompagnement prônées par la Conférence des chefs d’Etat de la Cemac pour la dynamisation du marché financier régional. A date, la Bvmac compte quatre actions cotées, dont trois du Cameroun et une du Gabon ; 11 obligations, dont celle de la Bdeac. L’encours des différents titres est évalué à 650 milliards de F.

A la Bdeac, l’admission de cet emprunt au compartiment des obligations de la Bvmac est un pas de plus dans l’exécution du plqn stratégique 2017-2022. « Cette action représente que sorte de complicité entre la Bdeac et les citoyens de la Cemac. En d’autres termes, ensemble, ils prennent en main le financement de leur propre développement», a relevé le président de la Bdeac, qui a précisé que les populations de la sous-région ne devraient pas aller chercher les financements de leurs projets ailleurs alors qu’ils ont la possibilité de s’autofinancer. La cotation de l’emprunt obligataire Bdeac est la matérialisation d’une promesse faite aux investisseurs et populations lors de la campagne de sensibilisation en décembre dernier, à savoir le rendre liquide!

source : Cameroon Tribune n°12280/8479

Continue Reading
Advertisement
A lire aussi...
cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Economie

To Top
shares