Connect with us

Cameroun Actuel

CHAN : les Lions A’ ne rassurent pas le public

Sport

CHAN : les Lions A’ ne rassurent pas le public

CHAN : les Lions A’ ne rassurent pas le public

Dernier du « Pré Chan » avec un point en trois rencontres, la sélection du Cameroun n’a pas réussi à donner de l’espoir aux supporters, à quelques jours du coup d’envoi de la 6ème édition du Championnat d’Afrique des nations (Chan).

Tout avait bien commencé jeudi dernier au stade Annexe n°1 de Yaoundé. A l’occasion de la 3ème et dernière rencontre du tournoi « Pré Chan ». Le public venu soutenir les Lions Indomptables A’ s’est vu bloqué l’accès du stade sans raison véritable ; et ceci sous un ton méprisant. « Dégagez. Je ne veux voir personne à cet endroit ». Ces mots « mal polis », venant de certains éléments de la Police nationale ont heurté la sensibilité de certaines personnalités et de nombreux supporters, gui ont rapidement pris faits et causes pour les « Chipolopolos » de la Zambie, l’adversaire du jour. « On vient soutenir le pays mais la Police nous empêche d’entrer sans nous donner des raisons. On se fait froissé ainsi chez nous. Le Premier ministre a appelé le public à supporter ; à se mettre derrière le 11 national. Donc, c’était pour nous humilier ainsi dans notre propre pays. Cette équipe va perdre. Elle n’a d’ailleurs pas le niveau », crie un supporter en colère tout en acclamant l’équipe nationale de la Zambie à peine sortie du bus.

Comme une malédiction, Martin Ndtoungou Mpilé et ses joueurs ont concédé leurs deuxièmes défaites du tournoi face à la Zambie (0-2) après celle essuyée contre les « Ménas » du Niger. Le Cameroun termine donc cette compétition préparatoire au Championnat d’Afrique de nations (Chan) au dernier rang avec un maigre point pris face à l’Ouganda (0-0). Les Lions A’ étaient déjà tombés face à Stade Renard de Melong (0-1) en amical avant d’être accrochés par l’Union des mouvements sportifs de Loum (Ums) (0-0). Des résultats peu reluisants à quelques jours du début de la compétition.

Avec le rythme effréné de convocation des joueurs, certains observateurs avertis cachent mal leur étonnement. « Le jeune Mayo a été convoqué à nouveau mercredi. Curieusement on l’a fait jouer jeudi. Est-ce qu’il avait le rythme ? Non. Le pauvre a eu un malaise. Il vient d’être remplacé dans la liste par un joueur évoluant à Fauve Azur. Il y a un réel problème au niveau du choix des joueurs. Le sélectionneur communique peu contrairement à Arroga qui essayait d’apporter quelques éléments de réponses après les convocations des joueurs. C’est deux styles différents », déplore Albert Onana, un supporter du Canon de Yaoundé

Les grands absents

Avant sa mise à l’écart, Yves Clément Arroga avait déjà un noyau dur sur lequel il se reposait à chaque regroupement. Ce socle était composé des joueurs comme Mack O’ojong, Ulrich Lobe, René Ndi, Samuel Nlend, Etta Bawack entre autres. Le nouveau sélectionneur, Martin Ndtoungou Mpilé, a dynamité le groupe de son prédécesseur pour en construire un autre. « Je pense humblement qu’il a pris une mauvaise décision en mettant quasiment de côté l’effectif mis sur pied pendant plusieurs semaines par Arroga. Il y avait déjà un bon groupe. Clément Arroga était juste à la recherche d’un tueur. Hélas. Martin Ndtoungou Mpilé est certes le seul maitre de ses choix mais la méthodologie est questionnable étant donné qu’il faisait partie des superviseurs d’Arroga », confie Amadou Ibrahim. Simon Omossola, Pascal Mbarga ou encore Alioum Moubarack, qui pouvaient apporter du volume à cet effectif ont décidé d’aller chercher fortune ailleurs. Dans un climat d’incertitude, de nombreux supporters attendent d’être surpris par le « fighting spirit » de ceux qui auront l’occasion de représenter le pays à cette compétition à domicile. « En 2017, on ne croyait pas aux Lions Indomptables. Les gars se sont transcendés pour nous ramener le titfe de champion d’Afrique. On conoait tous les péripéties de la préparation des Lions A’. Le Lion rugit quand il est dos au mur. Accordons à ces jeunes notre confiance », souhaite Serge Nguini.

Certains n’y croient pas au regard de la qualité de l’effectif et de la préparation tumultueuse. « Ceux qui avance l’argument de l’absence de championnat pour justifier la qualité des performances des joueurs sont de mauvaise foi. On a pris part aux éditions antérieures alors que le championnat se jouait. On n’avait rien montré de spécial. Les joueurs montrent leur vrai niveau c’est tout », explique David Onguéné. Et d’ajouter en guise de regret : « Je pense que Clément Arroga était l’homme de la situation. Il connaissait déjà mieux son effectif et avait un noyau dur sur lequel il s’appuyait. Maintenant, j’ai comme l’expression que le sélectionneur actuel se cherche encore pourtant la compétition commence demain ».

Le coup d’envoi de ce 6ème Championnat d’Afrique des nations (Chan) sera donné le 16 janvier prochain au stade Omnisports Ahma-dou Ahidjo de Yaoundé. Les Lions devront faire face au Zimbabwe dans un contexte mondial toujours marqué par le Coronavirus. Le retour de certains joueurs de Coton sport de Garoua dans l’effectif après la brillante qualification pour le tour de cadrage de la coupe de la Caf est un atout non négligeable. C’est un véritable clair-obscur car jusqu’ici, la liste des 23 joueurs plus 10, devant prendre part à cette compétition n’a toujours pas été rendu public. « Les sûrs ne sont plus sûrs » scande tout moqueur Biaise Awono à l’issue de la défaite face à la Zambie. « C’est malheureux. Rien n’est clair. Voilà Etta Bawack qui est explosif en coupe de la Caf mais absent en stage. On convoque des joueurs sans base claire. Ça laisse à désirer. On a eu deux staffs dans cette équipe. De la comédie pure : du jonglage managérial ». se désole Albert Fru, un inconditionnel de Public work department (Pwd).

Source : Le Jour N°3333

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Sport

To Top
shares