Connect with us

Cameroun Actuel

Elections des présidents des conseils régionaux : pour Denis Emilien Atangana, la décentralisation a été assassinée

Tribunes

Elections des présidents des conseils régionaux : pour Denis Emilien Atangana, la décentralisation a été assassinée

Elections des présidents des conseils régionaux : pour Denis Emilien Atangana, la décentralisation a été assassinée

Denis Emilien Atangana le président du Front des Démocrates Camerounais affirme que les personnes qui ont été élues comme présidents des conseillers régionaux, sont des retraités, qui ne cherchent qu’à retrouver leur ancien cadre de vie.

Pour Denis Emilien Atangana, il ne faut rien attendre de Gilbert Tsimi Evouna et compagnie élus hier 22 décembre 2020 comme présidents des conseils régionaux. Surtout qu’il y en a parmi eux, ceux qui luttaient contre la décentralisation.

Retrouvez ci-dessous la tribune de Denis Emilien Atangana

La décentralisation assassinée

Les jeunes et femmes conseillers municipaux qui ont voté les listes de candidature constituées non seulement des retraités mais surtout de ceux et celles qui ont combattu et retardé la décentralisation doivent savoir qu’ils ont trahi la décentralisation, la jeunesse et les attentes des populations. Les jeunes et les femmes qui ont voté ces listes ne peuvent pas se cacher sur le parapluie de la discipline du parti, ils ont purement et simplement trahi, sacrifié et assassiné la décentralisation en l’a confiant aux ennemis de la décentralisation. Que peut-on attendre de ces retraités préoccupés à retrouver leurs anciens cadres de vie et de gérer les marchés publics ? Aucune femme, aucun jeune Président du conseil régional c’est inacceptable. Comment peut-on demander aux gens d’avoir l’expérience alors que nous sommes dans un pays où les retraités et les 60 ans en montant cherchent le travail plus que leurs enfants qui curieusement sont en retraite. Mon constat est simple dans ce pays les jeunes et les femmes jouent contre leur propre camp et intérêt.

Continue Reading
Advertisement
cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Tribunes

To Top
shares