Connect with us

Cameroun Actuel

Démission de Célestin Djamen : Joseph Emmanuel Ateba «le MRC n’a pas été créé pour offrir quelques postes à ses militants»

Tribunes

Démission de Célestin Djamen : Joseph Emmanuel Ateba «le MRC n’a pas été créé pour offrir quelques postes à ses militants»

Démission de Célestin Djamen : Joseph Emmanuel Ateba «le MRC n’a pas été créé pour offrir quelques postes à ses militants»

Joseph Emmanuel Ateba le porte-parole du Mouvement pour la renaissance du Cameroun affirme que le parti de Maurice Kamto a été créé pour servir et non pas pour se servir.

Dans un message publié ce mardi 15 décembre 2020 sur sa page Facebook, Joseph Emmanuel Ateba le porte-parole du Mouvement pour la renaissance du Cameroun (MRC) est venu repréciser l’idéologie prônée par sa formation politique. Le MRC est là pour servir et pas le contraire. Le parti politique de Maurice Kamto n’a pas vu le jour pour donner des postes à ses militants. Il faut le comprendre avant de s’engager dans ses rangs.

Retrouvez ci-dessous la tribune de Joseph Emmanuel Ateba

On s’engage en politique pour servir ou se servir

L’ engagement en politique est un besoin de servir, de partager une idée, une vision, c’est une envie forte de contribuer au développement de la cité. Malheureusement dans notre pays beaucoup ont choisi de servir et c’est ainsi qu’on voit des fonctionnaires et autres assimilés malgré leur intime conviction que les choses vont mals ont choisi de fermer les yeux et se taire pour protéger leurs intérêts, les partis qui au départ étaient sincèrement opposer au régime s’allier pour des intérêts personnels et égoïstes. Certains ont fait de la politique un cadre de partage des strapontins.

LE MRC A FAIT LE CHOIS DE SERVIR ET NON DE SE SERVIR.

Dans l’entendement du camerounais et conséquemment à l’environnement que lui a imposé le régime RDPC, beaucoup n’arrive pas à comprendre qu’un parti refuse d’entrer dans « la mangeoire » d’où ce reproche fait au MRC qui avait de fortes chances d’avoir des élus lors des élections législatives et municipales de février 2020 d’avoir refusé de participer à ces élections. Le MRC n’a pas été créé pour offrir quelques postes à ses militants mais pour changer le mode de fonctionnement institutionnel du Cameroun afin de permettre à chaque camerounaise et à chaque camerounais la chance d’avoir une part de gâteau. Le refus du MRC de participer au cirque électoral du 9 février était aussi un message pour ceux qui y ont adhérer pour des intérêts personnels pour qu’ils comprennent qu’ils avaient l’occasion d’aller se chercher ailleurs et que leur place n’était au MRC. Le MRC étant un parti politique fondamentalement démocratique, il respecte les choix des uns et des autres mais en même temps entend qu’on respecte ses orientations politiques.

Le MRC a choisi de servir et non de se servir et il est important que tous ceux qui s’engagent avec lui l’intègrent au risque d’être déçus.

 

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Tribunes

To Top
shares