Connect with us

Cameroun Actuel

Conseil régional : ça sera le Rdpc et l’Udc à l’Ouest

Politique

Conseil régional : ça sera le Rdpc et l’Udc à l’Ouest

Conseil régional : ça sera le Rdpc et l’Udc à l’Ouest

Le parti au pouvoir a raflé tous les sièges de délégués départementaux à cette instance régionale de décisions sauf le département du Noun aux couleurs de l’Union démocratique du Cameroun.

17 délégués du commandement traditionnel vont siéger au plus tard le 22 décembre 2020 au tout premier Conseil régional pour le compte de la région de l’Ouest. Ceci en l’absence des trois représentants du département de la Me-noua dont la liste a été rejetée. Sur les 70 délégués de départements, le Rdpc se taille la part de lion avec 53 délégués. Seuls les 17 conseillers du département du Noun sont aux couleurs de (’Union démocratique du Cameroun. Le parti camerounais pour réconciliation nationale et de l’union des mouvements socialistes en lice respectivement dans les circonscriptions électorales du Noun et le Haut-Nkam n’ont pu arracher quelques sièges au terme du scrutin du dimanche 06 décembre dernier dont les résultats ont été publiés le mardi 08 du mois courant par la commission de supervision de la région de l’Ouest.

Pour la liste du commandement traditionnel, des huit circonscriptions électorales départementales que compte la région de l’Ouest, seul le Koung-Khi a présenté deux listes. Au terme du dépouillement, la liste du sénateur Honoré Djomo Kamga, chef Bandjoun, a remporté la bataille face à celle de sa majesté NayaNGToukam Innocent, chef supérieur Batoufam. Selon les déclarations de Amadou Ahidjo Mangwat, secrétaire national à la communication de l’Udc, rien n’est à redouter sur le plan du déroulement du processus. De cette coloration politique, plusieurs visages habituels de la scène politique font leur entrée dans le conseil régional dans la région de l’Ouest. Dans ce chapitre, on note la présence de Bernard Fongang des Hauts-Plateaux, ancien parlementaire. Patricia Tomaïno Ndam Njoya, ancienne députée à l’Assem-blée nationale, elle est également factuelle maire de la commune de Foumban dans le Noun. Le Dr Jules Hilaire Focka Focka, quanta lui est ex-maire de la commune de Bafoussam 1er dans la Mifi.

Au sein du Rdpc, majoritaire au Conseil régional à l’Ouest, quatre noms sont cités comme des pressentis au poste de président dudit conseil. Il s’agit de Jules François Famawa, du Ndé, André Siaka, délégué du Koung-Khi, de Bernard Fongang du département des Hauts-Plateaux et du Dr Jules Hilaire Focka Focka de la Mifi. Selon les observateurs de la scène politique camerounaise et de certains pontes du régime, les positionnements actuels sur le terrain se présentent comme un déploiement sans objet. Pour eux, comme par le passé, le comité central du Rdpc saura le moment venu positionné les membres à chacun poste à pourvoir au bureau régional. A cette session de plein droit, seule l’Udc se doit de se positionner afin d’arracher un poste de vice-président face à la majorité’’obèse du Rdpc qui part déjà favori et prêt à tout conserver. Si l’on s’en tient aux dispositions de la loi portant code général des collectivités territoriales décentralisées, la session de plein de droit doit se tenir dans chaque région au plus tard le 22 décembre 2020 prochain.

Source : Le Jour n°3317

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Politique

To Top
shares