Cameroun Actuel

Racisme dans le football/Joseph Antoine Bell : l’affaire Achille Webo est «un message à l’humanité plutôt»

L ancien gardien de buts des Lions fait une appréciation sur l’attitude d’Achille Webo et parle de son impact dans la lutte contre le racisme.

Quelle appréciation faites-vous de l’incident qui s’est produit mardi au cours du match de Ligue des Champions Psg – Istabul Basaksehir, relatif aux propos racistes tenus à l’endroit d’Achille Webo par le 4ème arbitre ?

Je pense qu’Achille a eu la bonne réaction. Ce qui change, c’est l’attitude de son équipe et celle de ses adversaires. Personne n’est jamais content de se voir méprisé ou insulté. Mais, ce qui est très bien, c’est d’avoir vu son camp se lever et certains même lui passer devant pour parler encore plus fort que lui, pour s’indigner encore plus ; et de voir ses adversaires, voyant ce qui se passe, venir former un seul camp : celui des civilisés contre l’obscurantisme.

D’expérience, Joseph Antoine Bell a-t-il vécu des situations pareilles ?

Peut-être était-il même le premier. Oui, je me suis longtemps battu contre ce genre de chose. J’avais amené les instances de la Fédération française et de la Ligue à prendre conscience du fléau. Donc, en réalité, c’est un combat qui dure. C’est pour cela que je peux parler de la satisfaction de voir ce qui s’est passé hier (mardi, 8 décembre, ndlr), parce qu’à l’époque, je me demandais à quoi pensaient mes partenaires ; à quoi pensaient mes adversaires. Mais, il est vrai que les agresseurs à l’époque étaient des spectateurs. Ce qui ne change rien. Ils ne doivent pas être moins civilisés que ceux qu’ils viennent regarder.

Avec cet incident qui s’est produit, pensez-vous qu’il puisse avoir un impact sur la lutte contre le racisme ? Est-ce que ça peut faire bouger les lignes ?

D’abord, quand vous faites quelque chose, votre idée n’est pas de faire bouger les lignes. C’est simplement, parce que cela vous e’st insupportable à vous. Vous le trouvez indigne. Ensuite, si vous l’avez trouvé indigne et que vous avez raison, ce qui va se passer, c’est que d’autres personnes, comme on sait qu’il y en a beaucoup qui vivent des choses sans rien dire, on est certain que d’autres vont suivre. Quand vous avez raison, la vérité n’a pas besoin de canon. Donc, le fait que l’arbitre essaye de se justifier en disant : c’était juste pour désigner le joueur, c’est un argument qui ne tient pas la route ; dans la mesure où comment fait-il pour désigner des joueurs quand il n’y a que les blancs ou quand c’est un joueur blanc qui .est concerné. Donc, pour savoir que vous êtes dans le vrai, il faut simplement inverser les situations et vous demander si c’est ce que vous faites d’habitude. Or. en football, les joueurs se désignent par leurs numéros, quand vous ne connaissez pas les noms. Donc, là, il s’agissait notamment d’un encadreur. Il suffisait de dire : c’est l’entraîneur turc et l’arbitre aurait su.

Quel sera alors l’impact de cet acte sur la lutte contre le racisme ?

Donc, ce qui va forcément se passer, c’est que cet acte au grand jour en prime time, dans un match de Ligue des Champions, ça eu beaucoup d’échos. Les joueurs ont pris en réalité, la seule position qui vaille la peine, et qui les met’dans leur rôle, qui met leur sport dans son rôle. Le football n’est réellement important que quand s’en sort. Donc, en refusant de jouer, les joueurs sont sortis. Ils ont montré qu’avant de venir au foot, ils sont des hommes. Donc, il est bon qu’ils règlent des problèmes d’hommes avant qu’on ne joue au foot. Et ça, c’est extraordi-■nairement bien. Et donc fatalement, les Hommes qui sont plus nombreux que les footballeurs, vous faites forcément œuvre utile lorsque vous envoyez un message à l’humanité plutôt que simplement au football. J’entends dire : le racisme dans le football. Non ! C’est le racisme tout court et là, les footballeurs dans le football, ont montré à tout le monde que le racisme ne doit pas passer.

Source: le Jour n°3316

 

 

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

Fecafoot : la suspension de Mbombo Njoya et Cie confirmée

Fecafoot : Seidou Mbombo Njoya menace de trainer Albert Mbida en justice

Le Messager n°5766 Bras de fer Fécafoot-Cpg Seidou Mbombo Njoya remonte les bretelles à Albert Mbida Dans un communiqué rendu public le mardi 11 mai 2021, le président de la Fédération camerounaise de football hausse le ton et menace de saisir la Justice si le patron du Comité exécutif provisoire qui a décidé de la suspension des membres de l’exécutif...

Charles Itandje garde un mauvais souvenir de la Coupe du monde 2014 au Brésil

Charles Itandje garde un mauvais souvenir de la Coupe du monde 2014 au Brésil

La Coupe du monde 2014 n’a pas été reluisante pour le Cameroun. Nonobstant les résultats catastrophiques qui ont sanctionné les 3 matchs de poule des Lions Indomptables (3 matchs, 3 défaites), c’est surtout l’ambiance électrique qui régnait dans la tanière qui a été remarquable. Charles Itandje, ancien gardien international camerounais qui a été de cette aventure au Brésil, est revenu...

Elite Two : Racing de Bafoussam dévoile son budget pour la phase retour

Elite Two : Racing de Bafoussam dévoile son budget pour la phase retour

Le congrès ayant adopté ce budget récemment à Bafoussam a été l'occasion de lancer la phase des collectes. Mobiliser les ressources nécessaires pour mener avec succès la seconde partie du championnat d'Elite Two. Tel est l'objectif du congrès à mi-parcours, organisé récemment par le Racing de Bafoussam. Cette rencontre présidée à Bafoussam par l'inspecteur général des services régionaux, Adray Epenté...