Connect with us

Cameroun Actuel

CAN 2022 à Bafoussam : les voies d’accès sont prêtes

Sport

CAN 2022 à Bafoussam : les voies d’accès sont prêtes

CAN 2022 à Bafoussam : les voies d’accès sont prêtes

Le Ministre de l’Habitat et du Développement urbain Célestine Ketcha Courtès, lors d’une mission d’inspection mercredi dernier, a apprécié la fonctionnalité des ouvrages routiers devant servir pour la compétition.

Les chantiers de construction des parkings extérieurs et des voies d’accès au Stade Omnisports de Bafoussam-Kouekong sont achevés et livrés. Idem au Stade municipal de Mbouda. L’entreprise China Machinery Engineering Corporation (Cmec) qui réalise le projet de réhabilitation des voies d’accès et d’aménagement des parkings autour du stade, a également finalisé la pose du bitume sur les voies de circulation secondaires du centre urbain. Constat fait par Céles-tine Ketcha Courtès, le ministre de l’Habitat et du Développement urbain (Minhdu), qui a effectué, le 2 décembre dernier, une évaluation des travaux d’aménagement des voies d’accès aux infrastructures dédiées au CHAN 2021 et à la CAN 2022 à l’Ouest.

A Mbouda comme à Bandjoun, Céles-tine Ketcha Courtès a donné des instructions pour que les travaux en cours, concernant la signalisation et l’éclairage, soient livrés au plus vite. Juste après la descente sur le terrain, la séance d’évaluation effectuée dans la salle des conférences de la région de l’Ouest, va permettre de dresser le bilan global. Les rapports présentés par Paul Zebazé, délégué régional du Minhdu Ouest et Hermann Kemekong, coordonnateur national du programme C2D qu’assistait Jean Joël Kokam, le coordonnateur local, attestent que les voies d’accès aux infrastructures sont opérationnelles dans la poule de Bafoussam.

Ça circule aisément du centre de la ville jusque dans les stades retenus. Plusieurs voies secondaires permettent d’y accéder. Des voies secondaires sont réalisées pour désengorger le centre-ville et faciliter les déplacements entre les sites de la compétition. C’est aussi par des voies bitumées et éclairées qu’on accède aux infrastructures sanitaires, hôtelières, touristiques, les fan-zones et autres lieux fixes devant servir lors de ces compétitions. Les sites qui ne sont pas encore achevés, attendent d’être livrés. D’après Célestine Ketcha Courtès, « En dehors d’un ou de deux projets qui plombent encore nos résultats, la plupart des projets à gestion centrale se sont très bien passés. Au niveau des communes, ça oscille autour de 41%. Ce qui plombe davantage les résultats du Minhdu ». Ketcha Courtès a invité les magistrats municipaux à prendre leurs responsabilités pour veiller à l’achèvement à temps des chantiers placés sous leurs responsabilités.

Source : Cameroon Tribune n°12237/8436

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Sport

To Top
shares