Connect with us

Cameroun Actuel

Crise FECAFOOT-LFPC : en attendant Paul Biya, le Tas réhabilite encore la Ligue

Sport

Crise FECAFOOT-LFPC : en attendant Paul Biya, le Tas réhabilite encore la Ligue

Crise FECAFOOT-LFPC : en attendant Paul Biya, le Tas réhabilite encore la Ligue

Alors que des instructions sont attendues de la .présidence de la République, la juridiction mondiale du sport a conforté sa sentence du 14 septembre par une ordonnance rétablissant le bénéficiaire dans ses compétences.

Si l’on s’en tient à la correspondance du ministre d’Etat Secrétaire général à la présidence de la République (SG/PR) du 18 novembre 2020, adressée au Secrétaire général des services du Premier ministre (SG/PM), sur « hautes instructions » du chef de l’Etat, avec pour objet « organisation et fonctionnemenfdu football camerounais », la crise entre la Fécafoot et la Ligue de football professionnel du Cameroun devrait connaître un terme. Sauf, que tout le monde est accroché au son de cloche qui viendra de Paul Biya, le chef de l’Etat, qui avait instruit de lui transmettre le rapport, à la suite de la réunion avec les protagonistes de cette affaire pour sa « très haute appréciation (…) les conclusions et recommandations claires ». La date butoir de la transmission de ces ‘« conclusions et recommandations claires’» était le vendredi, 20 novembre 2020. Selon nos sources, le SG/PM a bel et bien transmis le rapport attendu dans les délais Ce, après avoir reçu les parties la veille de 14h à 18h dans son cabinet.

Pendant que tout le monde était alors accroché à la réaction du chef de l’Etat, la Tribunal arbitral du sport (Tas) de Lausanne, en Suisse, a rendu une ordonnance sur la même affaire, concernant les résolutions prises par le Comité exécutif extraordinaire du 04 novembre 2020 présidé par Seidou Mbombo Njoya, le président de la Fécafoot. « La requête de mesures superprovissionnelles déposée par la Ligue de football professionnel du Cameroun le 17 novembre 2020 dans l’affaire Tas 2020/A/7513 Ligue de football professionnel du Cameroun C. Fédération camerounaise de football (Fécafoot), est admise.

Les compétences de la ligue de football professionnel du Cameroun sont rétablies jusqu’à droit connu sur l’appel déposé par la Ligue de football professionnel du Cameroun », écrit Corinne Schimdhauser, la présidente de la Chambre d’appel du Tas, statuant à huis-clos, le 20 novembre 2020. Cette ordonnance vient ainsi conforter la sentence du Tas rendue le 14 septembre 2020, réhabilitant la Lfpc, dont la suspension avait été initiée par le bureau du Comité exécutif de la Fécafoot, le 22 août, puis confirmée par le Comité exécutif, le 03 septembre sans être entérinée, le 17 octobre par son Assemblée générale, conformément aux statuts. La sentence du 14 septembre 2020 remettait la Lfpc dans une situation de statu quo ante depuis le 19 octobre 2020.

Cette ordonnance vient ainsi balayer du revers de la main, les résolutions du Comité exécutif et de l’Assemblée générale de la Fécafoot des 03 et 04 novembre derniers’ où la Lfpc s’était vue retiré toutes les compétences d’organisation des championnats professionnels du Cameroun. La Fécafoot indiquait qu’elle reprenait cette organisation. Pourtant, le Gouvernement avait déjà mis à la disposition de la Lfpc les fonds relatifs aux subventions des clubs, ainsi que les stades de football nouvellement construits ou réhabilités. Le match d’ouverture de la saison s’était d’ailleurs disputé le 1er novembre 2020 au stade Ahma-dou Ahidjo entre Panthère du Ndé et Coton sport de Garoua (1-2).

« La Fécafoot se pliera à la décision du président »

Selon des observateurs, cette ordonnance est venue orienter la décision du chef de l’Etat en faveur de la Lfpc, exprimée depuis dans la position du Gouvernement. Il ne s’agirait’ plus d’ingérence de l’Etat, _ comme d’aucuns serait tentés 1 de dire, puisque, la Fifa comme la Fécafoot sont conformément à leurs textes, justiciables devant le Tas et soumises à l’exécution de ses décisions. Cette ordonnance apparaît alors comme un bouclier pour l’Etat du Cameroun. Tous les regards sont désormais tournés vers Etoudi, au regard du retard accusé dans le lancement de la saison sportive.

« On attend les instructions du chef de l’Etat. Si le chef de l’Etat dit : allez à gauche, nous y allons. S’il dit : allez à droite, nous le faisons. C’est à ce stade qu’on se trouve. Ce que le président va dire nous allons exécuter. La Fécafoot se pliera à la décision du président. Il a demandé à entendre, et que les parties soient auditionnées et qu’on lui renvoi le compte rendu. Nous attendons là », nous a confié Parfait Siki, le chef de département communication de la Fécafoot. Il est désormais plus qu’urgent de lancer les championnats, afin de permettre à nos jeunes footballeurs d’avoir quelques matchs dans les jambes avant le début du Chan Total 2020 qu’abrite le Cameroun du 16 janvier au 07 février 2020. Martin Ndtoungou Mpilé, le sélectionneur des Lions Indomptables A’, appelle depuis de tous les voeux à une reprise du championnat, pour lui permettre de prospecter quelques talents en vue de cette échéance.

source : Le Jour n°3304

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Sport

To Top
shares