Cameroun Actuel

La deuxième édition du Grand réveillon National du Vivre et Manger Ensemble se prépare

Ce 30 octobre 2020 le Centre Culturel Camerounais a servi de cadre aux membres du Mouvement des Auteurs, Compositeurs et Interprètes du Cameroun (MACICA) pour communiquer sur ce qui se prépare pour cette deuxième édition.

Une minute de silence et une prière en mémoire des enfants victimes de Kumba ont ouvert les échanges. Pour cette deuxième édition d’autres fédérations seront invitées pour prendre part au grand carnaval national de retrouvaille, de solidarité et de partage pour une consolidation de l’unité.

Un grand concert du Vivre et Langer ensemble sera organiser dans les 10 régions autour d’un buffet gratuit afin de communier et fraterniser avec le peuple camerounais. Des responsables des différentes régions ont été désignés et s’attèleront à l’organisation de cet évènement dans leur région respective.

Pour Dj Bilik, le Coordonnateur de cet évènement, « au lendemain du grand dialogue national, ce concept a vu le jour pour promouvoir le vivre ensemble, communier ensemble surtout pour le milieu culturel divisé par les droits d’auteurs. Nous avons eu le patronage du ministère de la culture qui nous a permis d’organiser cet évènement dans les 10 régions même si seulement 8 y ont pris part. le thème de cette année est « Zéro bain de sang, debout pour ma patrie ».

Durant toute cette année 2020 nous avons impacté le public à travers des chansons, des séminaires sur la paix et le retour au calme dans les régions du Nord-Ouest et Sud-Ouest. Le but est d’aller sur le terrain et dialoguer avec nos frères de ces régions et nous comptons sur le soutien du gouvernement comme par le passé. Cette édition pour la région du Centre, prévoit une visite du musée nationale, des journées portes ouvertes, des conférences, des débats sur les enfants tués à Kumba, deux jours de concerts dont le 30 pour les découvertes et le 31 avec les prémiums et les séniors pour donner la possibilité à tous les artistes de s’exprimer. Tout le Cameroun va vibrer du 28 décembre au 1er janvier 2021. »

En 2019, 06 régions et deux départements avaient organisé cet évènement. Cette année l’importance sera donné au respect des mesures barrières, la sécurité dont Atango de Manadjama est le responsable est de mise. Un grand défi dont la réussite permettra de contribuer à verser 1% dans le fond social de l’art musical de la FECAMU et dans le compte d’affectation du MINAC.

Salma Amadore

Partager

Share on facebook
Share on twitter
Share on linkedin
Share on whatsapp
Share on telegram
Share on email

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Lire aussi

No Content Available