Connect with us

Cameroun Actuel

Meurtre des élèves à Kumba: ce que le gouvernement dit de ces tristes évènements

Politique

Meurtre des élèves à Kumba: ce que le gouvernement dit de ces tristes évènements

Meurtre des élèves à Kumba: ce que le gouvernement dit de ces tristes évènements

René Emmanuel Sadi le Ministre de la Communication affirme que l’école attaquée n’a pas bénéficié des mesures sécuritaires comme les autres établissements scolaires du département de la Mémé, parce qu’elle a lancé ses activités de façon illégale.

Si on s’en tient au seul communiqué du porte-parole du gouvernement, l’école Mother Franscisca International a lancé ses activités juste au début de cette année scolaire 2020-2021. Elle n’a «lancé ses activités qu’en ce début d’année scolaire 2020/2021, à l’insu des autorités administratives compétentes, et n’a pu bénéficier des mêmes mesures de protection que d’autres établissements scolaires du Département de la Mémé».

Cette affirmation du Ministre de la Communication déplaît à Boris Bertolt ancien journaliste du quotidien Mutations. Il a présenté la plaque cette école pour démontrer qu’il est impossible qu’elle n’ait débuté ses activités qu’au début de cette rentrée scolaire.

«Voici la plaque de l’école dans laquelle le carnage a eu lieu ce samedi à Kumba. René Emmanuel Sadi dans son communiqué affirme que cette école est illégale et a ouvert ses portes il y’a juste trois semaines. Donc cette plaque date de 3 semaines?», a écrit l’activiste Boris Bertolt.

Toutefois, le gouvernement condamne le meurtre de ces élèves.

*le gouvernement de la république choqué et profondément indigné, condamne les auteurs de cet acte odieux, lâche et abominable, perpétré contre des jeunes innocents  !!!*

aucune cause ne peut justifier ou légitimer de telles atteintes systématiques à la vie d’êtres humains, encore moins à celles d’enfants innocents (…). »*

–  le gouvernement prend à temoin le peuple camerounais et en appelle à la coopération active et sincère des pays amis qui hébergent les commanditaires de cette rébellion  armée.

cliquer ici pour commenter

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dans Politique

To Top
shares